PARTAGER

Ousmane Sonko qualifie de «contrevérités» la sortie de Mimi Touré arguant que 200 milliards ont été recouvrés dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Le député non-inscrit souligne que les dossiers soulevés par l’ancien Premier ministre «n’ont rien à voir» avec la traque.

«Cette dame (Aminata Touré) a fini de nous habituer à ce genre de sorties. Je ne sais pas si c’est pour justifier sa rémunération qui n’est adossée à aucune fonction sérieuse : Envoyée spéciale du président de la République. C’est sûr qu’elle perçoit beaucoup de millions, mais je tiens à dire qu’elle raconte des histoires», a déclaré Ousmane Sonko, samedi, lors d’une Assemblée générale des jeunes de Pastef/Les Patriotes à l’Endss. Interpellé sur les «200 milliards recouvrés» dans le cadre de la traque des biens mal acquis, selon l’ancien Premier ministre Mimi Touré qui proviendraient, entre autres, de la Sonacos avec Jaber, de Dp world et du scandale Arcelor mittal, Sonko croit que ces sommes «n’ont rien à voir» avec la traque des biens mal acquis. Il s’agit, selon lui, de l’arbitrage des 75 milliards d’Arcelor mittal, le montant versé par Dp world et celui versé en complément par Jaber. «Dans le budget de la loi de finances 2018, dans le document qu’on appelle ‘’Dépenses communes’’, le ministère des Finances a inscrit tous ces montants en disant nommément, noir sur blanc, que ces dossiers n’ont rien à voir avec la traque», souligne l’ancien inspecteur des Impôts et domaines. «Si Mimi Touré vient se prévaloir de ces dossiers pour avancer des chiffres sur la traque, elle raconte des contrevérités. Il faudrait qu’elle rattache chaque montant à un dossier de la Crei», invite-t-il.

«L’Ofnac doit être supprimé»
Par ailleurs, Ousmane Sonko a déchiré le rapport de l’Ofnac sur la perception de la corruption. Il souligne en effet que «les vrais dossiers» ont été occultés. C’est, selon lui, les dossiers Pétro-Tim, de Bictogo. «Ces rapports sortis il y a quelques jours parlent de perception de la corruption, c’est-à-dire de venir demander aux populations quelle perception ont-elles de la corruption ou quel est le corps le plus corrompu au Sénégal (…) On ne peut pas laisser des dossiers où il y a des actes manifestes de corruption et nous parler de perception», dénonce le député pour qui «l’Ofnac doit être supprimé», car «la valeureuse Nafi Ngom Keïta a été limogée pour avoir suivi les traces de Aliou Sall et de ce bandit de Frank Timis». A ce sujet, il a étalé sa surprise sur la position du ministre de l’Intérieur «pas convaincu» par le rapport sur la perception de la corruption dans la police et la gendarmerie. «Je ne suis pas sûr que Aly Ngouille Ndiaye défende la police et la gendarmerie parce que ce qu’il a fait sur notre pétrole, notre gaz et nos mines, on ne parle plus de corruption, mais de razzia. Lorsque Aly Ngouille Ndiaye mentionne dans un rapport de présentation d’un décret que Pétro-Tim a les références et les moyens financiers alors que c’est totalement faux, c’est de la concussion parce qu’il a fait bénéficier à une entreprise d’avantages indus», souligne-t-il.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here