PARTAGER

La capitale du Kassa a été le cadre de convergence durant deux semaines de tous les filles et fils du royaume Bubadioum Ayi et environs. Et ce, à l’occasion de la célébration de la fête royale. Le Houmeubeul, dont la cérémonie officielle a été organisée ce lundi dans l’espace aménagé du palais royal, a été rehaussé par la présence du ministre du Commerce Aminata Assome Diatta et celui de la Culture et de la communication, Abdoulaye Diop, conduisant la délégation gouvernementale. Occasion pour ce dernier d’adresser les salutations du président de la République et de l’ensemble de son gouvernement au roi d’Oussouye, sa Majesté Maan Sibiloumbaye Diédhiou, ainsi que leur soutien et leur encouragement pour la réussite de cet événement. Un événement organisé, dit-il, dans la constance, pour les prières et bénédictions en faveur du royaume, de la Casamance et du Sénégal tout entier. «Le Houmeubeul, c’est le cultuel, mais également le culturel. C’est aussi le moment d’une communication enrichissante de toutes les composantes du Kassa et au-delà, car tous convergent à Oussouye. Ce qui en fait pendant des jours un lieu d’attraction et de partage dans la solidarité et l’hospitalité», a indiqué le ministre de la Culture.
Pour Abdoulaye Diop, les valeurs et préceptes de vie véhiculés pendant cet événement traduisent toute la richesse de notre patrimoine immatériel et cimente davantage notre vie ensemble dans la solidarité, l’équité, l’inclusion et la paix. «Nous en avons davantage besoin dans notre quête permanente du mieux-être, mais surtout dans notre marche vers une paix définitive en Casamance», a-t-il souligné. Et cette Casamance tient à cœur le Président Macky Sall dont la démarche et la philosophie inclusive et d’équité, poursuit le ministre de la Culture, sont perceptibles dans ses actions en faveur de cette région. «La Casamance, au-delà d’être une priorité pour le président de la République, est une région privilégiée. Et ses actions constituent une éclaircie dans le ciel de la Casamance, assombri depuis plus de trois décennies de conflit qu’aucun populisme démagogique ne saurait empêcher de voir», a-t-il dit. Suffisant également pour Abdoulaye Diop d’inviter toutes les forces vives d’œuvrer à faire avancer la Casamance dans un Sénégal uni et prospère, car «nous avons assez perdu du temps. N’ac­ceptons plus d’en perdre davantage», conseille-t-il. Et l’édile de Sédhiou de compter sur la sagesse des autorités coutumières, religieuses et la détermination des filles et fils du Kassa pour, argue-t-il, «construire ensemble une Casamance forte, belle en son passé, riche de son précédent et croyant sur un avenir et une marche dans un Sénégal uni, de tous et pour tous».
Le roi d’Oussouye, dans sa brève intervention, a salué les représentants du gouvernement et leur délégation, et transmis ses salutations au président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here