PARTAGER

Il y a un adage qui dit : «Il faut balayer devant sa propre porte». Nos politiques nous pompent l’air en répétant à hue et dia depuis quelques jours que les Sénégalais doivent cesser le gaspillage et caler leur niveau de vie par rapport à leurs revenus. Il s’agit d’une explication factice et simpliste de la criminalité. Que font-ils avec les deniers publics ? Nourris grâce aux impôts du contribuable perclus de pauvreté et d’incertitude, ils étalent leur richesse indue, se promènent avec leur silhouette trapue sous les yeux des goorgorlous qui souffrent en silence.  Quel outrage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here