PARTAGER

Le ministre du Tourisme et des transports aériens et son équipe étaient vendredi au niveau de la baie du Cap Skirring pour constater de visu les travaux d’ouverture des corridors d’accès à la plage de cette station balnéaire. Une manière pour l’Etat d’exercer ses prérogatives au profit de la population et permettre que la majorité des Sénégalais puissent accéder à cette plage.

Une très vieille doléance des populations de Cabrousse, du Cap-Skirring, de Diembereng et de toute cette contrée vient d’être satisfaite. Des populations qui depuis plus de 20 ans ont exigé l’ouverture du corridor pour permettre aux jeunes, femmes et à tous de pouvoir accéder convenablement à la plage. «C’est maintenant chose faite avec l’ouverture des premiers sept points d’accès et avec d’autres qui vont suivre», a soutenu le ministre du Tourisme et des transports aériens. Alioune Sarr pour qui c’est aussi une exigence de la protection civile qui demandait depuis très longtemps ces ouvertures afin que les services d’assistance et de secours puissent, en cas de secours, accéder à la plage pour apporter les services nécessaires. En plus d’être une satisfaction des services de sécurité et de la protection maritime, le ministre Alioune Sarr est aussi d’avis, que c’est également une application de la loi ; car une bonne partie est, selon lui, du domaine public maritime. C’est pourquoi, il était important que l’Etat exerce ses prérogatives au profit de la population et permettre à ce que la majorité des Sénégalais en général et celle de Cap-Skirring en particulier accèdent à cette plage. Et le ministre du Tourisme de féliciter le gouvernement, les services administratifs, les élus territoriaux, l’ensemble des services de l’Etat et la Sapco. Cette dernière qui dans une période très courte a mis en œuvre ce travail extrêmement important, souligne-t-il. Alioune Sarr a fait savoir aux propriétaires que le gouvernement accompagne les investisseurs mais espère que cela se fasse dans un cadre équilibré. Et ce, pour le respect de l’investissement privé, mais également pour le respect des droits des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here