PARTAGER

Le ministère de la Culture et de la communication veut voir surtout la couche juvénile s’intéresser à la lecture. Cette volonté a été exprimée hier au Grand Théâtre sous forme de plaidoyer, lors de l’ouverture de la 16ème édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak) par le secrétaire général du ministère de la Culture et de la communication. «Aujourd’hui, la problématique des nouvelles technologies de l’information et de la communication nous interpelle tous. Et donc, il y a la nécessité pour nous d’inciter nos populations et particulièrement la cible jeune à lire», déclare Birane Niang. Un pré-colloque, rappelle le secrétaire général du ministère de la Culture et de la communication, dont la vocation première est d’anticiper la réflexion autour de l’évènement tout en honorant des personnalités qui se sont particulièrement distinguées avait été initié à la 15ème édition. Et avait connu un succès. C’est pourquoi «l’innovation de la dernière édition est ainsi en train de se décliner comme une tradition dans la mesure où le pré-colloque est retenu pour l’édition de cette année et est prévu le 14 novembre 2017», informe-t-il.
Le thème de cette année est «Livre, jeunesse, économie : défis du développement». Son parrain est le Professeur Mame Moussé Diagne, philosophe et penseur de renom, «une des fiertés intellectuelles de notre pays. Le professeur dont le travail porte en partie sur le questionnement de nos traditions orales comme porteuses de philosophie aura donc comme il est de coutume à prononcer la conférence inaugurale», mentionne M. Niang.
Le pays invité d’honneur est la République du Congo pour son amitié avec Sénégal, mais aussi du fait qu’il regorge d’écrivains et de poètes de très grande qualité. Au surplus, des personnalités seront honorées pendant le pré-colloque et durant la Fildak. Elles sont pour le pré-colloque : Amadou Sala Dia, Abdoulaye Racine Senghor, Sada Kane, Fatou Niang Siga. S’agissant de la Fildak, les dames Antoinette Fall Corréa et Arame Fall seront honorées. «Ce qui domine chez ces personnalités, c’est l’amour, la défense de l’administration du livre sur toutes ses formes et le mérite, par conséquent, de la Nation», loue le représentant du ministre de la Culture. Birane Niang souligne en outre que la pérennisation et le renforcement de la Fildak, «nous les devons aussi à l’engagement sans faille de tous les acteurs de la chaîne du livre ainsi qu’au soutien des partenaires».
La 16ème édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak) a été lancée hier au Grand Théâtre. Elle se tiendra du 22 au 27 novembre 2017 au Cices. Cette foire a pour objectifs de favoriser la promotion du livre et du matériel didactique ainsi que la diversité culturelle dans le domaine de l’écrit et de contribuer au rayonnement culturel du Sénégal et de l’Afrique en général. La Fildak œuvre également pour l’établissement et la consolidation des contacts entre les différents professionnels du livre.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here