PARTAGER

«Parfum de Tamariniers», le nouveau recueil du poète sénégalais Amadou Elimane Kane, vient de paraître aux Editions Lettres de Renaissances.

Parfum de Tamariniers, c’est le nouveau recueil du poète sénégalais Amadou Elimane Kane. Paru aux Edition Lettres de Renais­sances, l’ouvrage «revient sur la terre de la poésie avec une puissance symbolique très belle», informe un communiqué de presse. «Parfum de Tamariniers est une composition poétique incandescente qui rappelle ce qui a été détruit dans l’environnement naturel, métaphysique et symbolique de la terre africaine», écrit le Pr Mamadou Kalidou Ba de l’université de Nouakchott qui signe le propos liminaire de l’ouvrage. «La plume de Amadou Elimane Kane refuse le silence et combat toute forme de renoncement, avec la force d’une esthétique qui lui est propre et qui, dans le même temps, renouvelle le chant poétique africain contemporain», poursuit-il. Selon le communiqué de presse, Parfum de Tamariniers possède «des accents poétiques essentiels qui vont puiser à la source d’une inspiration fortement marquée par la cosmogonie africaine, à l’écoute de toute sa splendeur naturelle». Raison pour laquelle, Mme Fatoumata Sidibé, auteure et députée honoraire bruxelloise qui signe l’après-dire, indique que «Parfum de Tamariniers, nous emmène dans un voyage d’espoir, d’espérance, de résistance, de solidarité, d’humanité». «Ecrire, c’est recréer le monde, c’est un legs, c’est vivre», indique-t-elle.
«Oh ! Sama Yacine ! Ton corps a comme une odeur, De parfum de tamarinier, A mon regard arc-en-ciel, Qui accueille la chair palpitante du tamarin, Des aurores de fête sans fin, Pour repenser notre monde, Le monde : Telle est alors la valeur épiphanique de cette poésie, à laquelle s’attache une puissance de sublimation et d’ostentation lumineuse par laquelle elle vient étoiler le ciel de l’histoire et de la destinée humaine en y inscrivant à la fois de l’originaire et de l’espérance. Amadou Elimane Kane a superlativement accompli la fonction que Victor Hugo assignait au poète, faire flamboyer l’avenir», écrit le Pr Mamdou Ba de l’université Cheikh Anta Diop dans la préface de l’ouvrage.
Poète, écrivain, éditeur et enseignant-chercheur dans le domaine des sciences cognitives, Amadou Elimane Kane est lauréat du Prix de la Renaissance africaine 2006 et du Prix littéraire Fetkann! Maryse Condé 2016 – Mémoire des Pays du Sud Mémoire de l’Humanité, catégorie Poésie, et mention spéciale du jury pour le caractère pédagogique de l’action poétique de l’ensemble de son œuvre. Au Sénégal, il est le fondateur de l’Institut culturel panafricain et de recherche. De lui, on dit qu’il est considéré aujourd’hui comme le chef de file de la nouvelle génération des poètes africains. «Sa poésie est faite de mélopées et de rythmes traversés par un souffle puissant qui entraîne le lecteur dans l’univers emblématique de l’auteur», dit-on également de lui.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here