PARTAGER

La phase pilote du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen) a coûté 130 milliards de francs Cfa pour 123 communes du pays. Hier, le ministre de la Gouvernance territoriale, du développement et de l’aménagement du territoire a procédé à Diamniadio à la signature symbolique de conventions avec quelques maires bénéficiaires.

130 milliards de francs Cfa : C’est le montant qui va être dégagé par le gouvernement pour 123 communes pilotes dans le cadre du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen). L’Etat, avec l’appui financier et technique de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement, apporte un soutien considérable aux maires qui font face au manque de ressources financières. De l’avis de Mamadou Moulaye Guèye, maire de Diamniadio, commune bénéficiaire, «cet important programme qui sera un vivier de bonnes pratiques et de définition d’indicateurs de performance aura un impact très positif sur la vie de nos collectivités territoriales. Les importantes ressources additionnelles que le Pacasen va générer pendant le déroulement de ce programme amélioreront très sensiblement nos budgets et, partant, nos capacités d’intervention et de financement du développement de nos terroirs». Même conviction pour Soham El Wardini, maire de Dakar, qui espère qu’avec ce programme les difficultés vont diminuer.
Le ministre de la Gouvernance territoriale, du développement et de l’aménagement du territoire a procédé hier à la 2ème sphère ministérielle de Diamniadio, à titre symbolique, à une série de signatures. Il y avait entre autres les communes de Dakar, Kédougou, Touba, Ziguinchor, Fatick, Goléré dans le département de Podor. «Ainsi, l’exécution du Pacasen contribue à approfondir, accompagner et accélérer le processus de décentralisation engagé depuis plusieurs décennies par le gouvernement du Sénégal. Cette opération permettra, sous plusieurs formes, de donner aux plans technique, administratif et financier aux collectivités territoriales l’autonomie et les moyens d’exercer pleinement leurs missions à travers notamment la mise en place d’un cadre incitatif d’amélioration de leurs performances», a soutenu le ministre Yaya Abdoul Kane. Qui ajoute : «A compter de 2019, vous (les maires) recevrez au titre du Fonds d’équipement des collectivités territoriales (Fect) une dotation globale d’investissement incluant également des ressources provenant de l’enveloppe ‘’Allocation de performance’’. Cette dotation qui est tributaire de l’atteinte des Conditions minimales obligatoires (Cmo) et/ou des indicateurs de performance est annuellement servie, en une seule fois, au plus tard le 1er mars de chaque exercice par la Direction de la gouvernance territoriale (Dct), ou trente (30) jours au plus tard après le transfert des fonds au Trésor.»
Ces 123 communes ciblées pour le moment signent individuellement un contrat d’objectifs avec le ministère en charge du programme, définissant les modalités d’allocation des fonds du guichet «Performance» déjà alimenté par l’Etat du Sénégal avec le concours financier des partenaires à hauteur de 130 milliards de francs Cfa. Ce contrat d’objectifs et de performances va de la période 2019-2023, période de mise en œuvre du Pacasen.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here