PARTAGER

Les questions foncières n’en finissent pas de secouer le pays. Et nulle partie du pays n’est exempte. Hier, c’est le village de Dougar Peulh qui a été envahi par la gendarmerie, agissant aux ordres de la Dscos, pour les intérêts d’une entreprise immobilière. A Toubacouta, les populations n’ont pas hésité à bloquer les travaux de construction de l’Université du Saloum, parce qu’elles n’ont pas apprécié d’être expropriées sans droits consistants. Macky avait bloqué les résultats de la Commission de réforme du foncier pour ne pas augmenter la pagaille. Mais il ne l’a pas éliminée pour autant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here