PARTAGER

La mairie de la ville de Rufisque est incapable de se prendre en charge pour son fonctionnement. Amadou Sène Niang, porte-parole du maire Daouda Niang, en a fait l’annonce mardi en marge du vote du comité administratif 2018. «Nous avons été surpris et outrés de constater avec désolation que l’année 2018 a été particulièrement marquée par un emprunt à court terme (…). L’Etat a pris le soin sur lui de nous perfuser à hauteur de 2 milliards 35 millions pour qu’on puisse fonctionner en payant les salaires mensuels», a fait savoir Amadou Sène Niang en marge de la rencontre. La suppression de la patente et son remplacement par la Contribution économique locale (Cel) serait la cause de cette mise sous perfusion qu’endure la Ville. Bien que la clé de répartition des fonds issus du Cel ait été arrêtée, Rufisque a reçu bien en deçà de ce qui était prévu. «Rufisque avait au niveau de la Cel 3 milliards 600 millions, mais finalement elle se retrouve avec 728 millions», a décrié M. Niang, énumérant ainsi les conséquences qui en découlent. «Nous n’avons pas pu réaliser les nombreux projets que nous avions promis aux Rufisquois. Vous l’aurez constaté, le pavage des rues est à l’arrêt, le scanner pour l’hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque n’a pas pu été payé, l’Ecole des beaux-arts n’a pas pu être réalisée, ainsi que les projets de pavage de la voirie urbaine», s’est-il désolé. La mairie avait tablé sur un budget de 4 milliards pour l’année budgétaire 2018. Elle n’a pu collecter, à part les 728 millions issus de la Cel, que 1 milliard 500 millions de francs en guise de patentes venant des industriels. «Pour combler les 4 milliards de francs, l’Etat nous a fait des avances de Trésor qui sont de l’ordre de 2 milliards 235 millions 364 mille 640 francs Cfa», a rajouté M. Niang qui espère cependant des lendemains meilleurs. «L’Etat nous a promis récemment avec les seize autres collectivités victimes (de la Cel) de faire une rallonge qui nous permettra d’avoir au-delà des 728 millions 1 milliard 300 supplémentaire», a-t-il dit, se disant réconforté par les engagements pris par le Président Macky Sall lors de sa rencontre avec les élus locaux à Diamniadio.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here