PARTAGER

Je voudrai axer mon sermon de ce vendredi sur le thème de la  paix dans le monde.
Cette paix n’existera définitivement que si le droit international est appliqué avec équité pour tous. C’est pour cela que je veux saluer  en ce jour béni du vendredi le geste historique de L’Onu avec la résolution qui condamne la colonisation israélienne des terres palestiniennes.
Cette résolution est un tournant historique dans l’engagement des Nations unies pour l’application du droit international.
Il faut vivement féliciter le Sénégal et surtout la diplomatie sénégalaise sous le  leadership de Son Excellence le   président  Macky Sall.
L’histoire retiendra  que le Sénégal en 2016, alors qu’il était  sous le mandat présidentiel  de monsieur Macky Sall et alors que notre  pays était membre du Conseil de sécurité de l’Onu, a honoré ses responsabilités internationales en appuyant la résolution votée à la quasi- unanimité des membres et qui condamne la colonisation par Israël des territoires palestiniens.
C’est la justice internationale que le Sénégal a appuyée. Le peuple sénégalais doit retenir  ce geste comme une action  marquante  de la diplomatie souveraine du Sénégal.
C’est au nom de la justice que le Sénégal a agi et nous croyons que si c’était la Palestine qui était dans le non droit, notre pays ne l’aurait pas appuyé  même si la Palestine est un pays musulman frère. C’est parce que notre pays  a été du côté de  de la justice que nous appelons tous les Sénégalais à se tenir debout, avec dignité, malgré les sanctions et les intimidations. Le Sénégal n’est pas contre Israël. Le Sénégal a toujours souhaité l’existence côte à côte de la Palestine et d’Israël. Chacun de ses  pays doit être un État viable et vivre dans la paix politique et sociale. Il faut reconnaître  que Israël a aussi le droit de se protéger contre le terrorisme et les attentats. Mais ce droit ne peut être un prétexte pour étendre sa superficie et violer la souveraineté territoriale d’un autre pays. Les colonisations et leur poursuite constituent un déni du droit international.
Nous demandons à tous les  Sénégalais d’être  vigilants et so­li­­daires,  car au-delà des sanctions économiques et diplomatiques,  Israël pourrait chercher à nuire à l’image de notre pays par la désinformation. Israël bénéficie d’une capacité d’influence dans la presse internationale (grands journaux internationaux, les puissantes chaînes internationales de télévision) et pourrait tenter de nuire à l’image de notre pays ou d’influencer  des groupes qui ont la même intention. Le patriotisme et la fierté nationale commandent à tous les citoyens sénégalais dignes de ne pas être complices si Israël s’engageait dans la voie du dénigrement.
Aujourd’hui, Israël sanctionne le Sénégal pour un  geste qui s’inscrit dans le droit international. Ce que Israël montre avec ces sanctions, c’est sa propre conception des relations diplomatiques et économiques : seulement ceux qui pensent exactement comme moi et agissent dans mes intérêts, même si cela enfreint le droit international, sont mes amis.
Une autre situation nous préoccupe tous. C’est la Gambie. Ici aussi, le droit doit s’appliquer. L’Afrique des leaders de la Cedeao doit montrer la rigueur et la sagesse qui évitent que le sang coule ou qu’il y ait des débordements incontrôlés. A  Jammeh, nous disons que la politique de la terre brulée n’est pas la solution. A la Cedeao, nous demandons d’utiliser une diplomatie rigoureuse mais non humiliante.

Imam Taïr FALL – Coordonnateur des Imams de Rufisque

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here