PARTAGER

Le secrétaire politique du parti de la Réforme a fait une véritable démonstration de force. Il a mobilisé, pour rassurer le Président Macky Sall, quelque 400 militants venus de Ranérou et qui ont élu quartier au Cices. Ce mardi, peu avant 21 heures, Amadou Dawa Diallo et sa délégation venue de Ranérou Ferlo ont été reçus dans la salle des banquets par le locataire du Palais, le Président Macky Sall. Plusieurs questions économiques liées au développement de la zone sylvo-pastorale, la politique en direction de la Présidentielle de 2019 ont été au cœur de l’audience.
Les partisans de Amadou Dawa Diallo, leader politique dans le Ranérou-Ferlo, ont été reçus au Palais dans une ambiance pittoresque accompagnée par l’air des corde du «Fantang» et du «Jaarou», hymne du pastoralisme. Cet environnement a tellement séduit les peuls qu’ils n’ont pu cacher leur joie d’accompagner le Président Macky Sall. Car, soutiennent-ils, des indépendances à nos jours, au moins trois Président se sont succédé à la tête du Sénégal mais jamais des peuls ont pu bénéficier d’un tel privilège, audience de plus de quatre cents personnes dans haut lieu sacré comme le palais de la République.
Après cette rencontre, Ranérou, l’un des départements les plus reculés du Sénégal et n’ayant ni ministre encore moins un Directeur général, espère être revigoré. Le Président Macky Sall a promis de faire ce qui est possible dans l’immédiat et le reste après sa réélection. «Naturellement, si vous travaillez à gagner la première ou la deuxième place au niveau national, à l’heure de la responsabilisation, des postes vous seront confiés», a dit le chef de l’Etat, Macky Sall.
Les populations de Ranérou, notamment les imams, ont sollicité la finition de la construction de la grande mosquée de Ranérou, une requête à laquelle le chef de l’Etat a presque accédé. «Nous ferons le nécessaire pour la mosquée de Ranérou et celle de Louguéré», a assuré Macky Sall.
D’autres doléances liées au manque d’infrastructures sociales de base, à l’électrification, au désenclavement des localités ont été posées au chef de l’Etat, des divergences entre les tendances exposées aussi. Pour les partisans de Amadou Dawa Diallo, à Ranérou, tout se fait de manière partisane et discriminatoire. En effet, soutiennent-ils, «nous ne bénéficions d’aucun avantage, même sur l’enveloppe d’un milliard accordée aux éleveurs victimes des intempéries du début de l’hivernage, ceux qui sont proches de Amadou Dawa Diallo ont été laissés en rade», ont-ils déploré devant Macky Sall.
S’agissant des projets de la Der (Délégation à l’entreprenariat rapide), les jeunes ont fustigé les problèmes qu’ils rencontrent pour l’obtention quasi impossible d’un certificat de résidence dans la commune de Houdallaye pour soumissionner.
M. Diallo s’est engagé devant le chef de l’Etat à travailler la main dans la main avec le député et responsable politique de l’Apr à Ranérou, Aliou Demba Sow. Mais, il a tout de même demandé à Macky Sall de corriger la discrimination dont lui et ses partisans sont victimes dans la zone du Ferlo. «Nous sommes laissés en rade pour les financements des femmes, des jeunes et même dans l’octroi des bourses de sécurité familiale», a-t-il dénoncé.
Saluant les efforts du régime, le secrétaire politique du Parti de la réforme a sollicité plus d’attention pour le département de Ranérou.
M. Diallo a demandé le déploiement de l’Aner (Agence nationale pour les énergies renouvelables), l’électrification dans les villages à forte densité pour sortir certaines localités de l’obscurité dans laquelle elles sont plongées des indépendances à nos jours.
Devant Macky Sall, des habitants de Ranérou ont plaidé pour leur localité. A l’image de la Casamance, Gallo Diallo a demandé au chef de l’Etat de créer un pôle de développement intégré pour la zone sylvo-pastorale. Il a souhaité une discrimination positive pour son Ranérou natal. Revenant sur l’octroi des bourses sociales, Macky Sall s’est défendu : «J’ai donné des instructions aux ministres de travailler pour tous les citoyens, de faire bénéficier les politiques de l’Etat, à tous sans distinction ni aucune discrimination politique.»

«Macky ne fera pas moins que Wade»
A l’issue de l’audience qui leur a été accordée par le chef de l’Etat, Amadou Dawa Diallo, qui considère cette rencontre comme celle d’une clarification et d’une séance d’explication, a exprimé toute sa satisfaction. A l’en croire, le Président Macky Sall a compris son engagement à ses côtés. S’agissant des doléances qui ont été portées devant le Président, le leader de Ranérou s’est dit convaincu que Macky Sall ne fera pas moins que son prédécesseur, Abdoulaye Wade, qui a eu l’audace de signer un décret transformant Ranérou en département.
Il annonce qu’entre 2014 à maintenant, le fichier électoral de Ranérou est passé de 15 000 à 30 000 électeurs et cela grâce à leurs actions menées lors d’une audience foraine qu’il avait initiée avec les jeunes du département de Ranérou.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here