PARTAGER

La tempête Bbc souffle encore dans le pays avec les déclarations des membres du parti au pouvoir et des manifestations de l’opposition. Mais les cadres de l’Apr veulent passer à autre chose. La Convergence des cadres républicains (Ccr) a esquivé cette «sensible question» samedi, lors d’un panel à la Place du Souvenir. Abdoulaye Diouf Sarr et ses camarades ont alors préféré noyer ce scandale présumé dans le bilan «élogieux» du président de la République. «Cette question relève du procureur. Alors qu’on le laisse faire son travail», a tempéré le ministre de la Santé. Même si Souleymane Astou Diagne a fait allusion à ce «scandale à 10 milliards de dollars» qui implique Aliou Sall. «Au Sénégal, on ne respecte pas la présomption d’innocence», regrette-t-il. «Avec ce vacarme, ce bruit, ce ronronnement, on risque de nous faire oublier tout ce que le Président a fait. Jamais un Président n’a réalisé le bilan de Macky Sall. L’espoir est permis», a ajouté Mor Ngom, coordonnateur adjoint de la Ccr. Diouf Sarr a plutôt mis l’accent sur l’importance du panel sur le dialogue national qui englobe une dimension politique abordée par Mor Ngom, une dimension d’inclusion sociale et d’équité territoriale traitée par le Dg du Cosec Mamadou Ndione, et d’une dimension économique assurée par l’économiste Souleymane Astou Diagne. La Ccr promet d’ailleurs de produire un document en guise de participation au dialogue national qu’elle remettra au Président Sall au bout d’une tournée nationale qui sera entamée le 1er juillet à Fatick, Kaolack et Kaffrine.
Les cadres du parti présidentiel n’ont pas manqué de jeter une pierre dans le jardin des opposants «prompts à organiser des rassemblements à la Place de l’Obélisque» et qui ne sont «intéressés que par des questions autres que les performances économiques du Président Macky Sall». Souleymane Astou Diagne ajoute : «De l’extérieur, le Sénégal est adoubé par la dimension d’un homme, Macky Sall. Il n’y a qu’au Sénégal qu’on critique le Sénégal. Le Président est parvenu à hisser le Sénégal à une croissance économique de 7%. Et notre pays a reçu le satisfecit des bailleurs. C’est une réalité, nous avons une croissance soutenue. Le dialogue national va permettre de consolider les acquis pour les générations futures.» Les cadres de l’Apr ont ainsi listé les «grosses œuvres» réalisées sous le magistère de Macky Sall, comme le Train express régional (Ter), le pont de la Gambie, entre autres. Tandis que le ministre du Renouveau urbain, Abdou Karim Fofana, annonce la création de l’Agence nationale de la reforestation pour «rendre à la jeunesse son patrimoine forestier et créer de l’emploi pour elle». Mamadou Ndione, lui, a axé son exposé sur «l’inclusion sociale réussie par le chef de l’Etat qui a ramené la paix en Casamance».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here