PARTAGER

Le Président Sall sait bien saisir les opportunités. En rencontrant les cadres catholiques à l’heure de la rupture du jeûne, Macky Sall ouvre son champ d’influence. Et il leur a offert un bon panier de «ndogou» : 5 milliards pour la réfection des édifices chrétiens. Et un bon conseil pour un bon usage de son contenu. Il leur demande de militer dans la vie des partis politiques où les destins se font et se défont selon les circonstances de l’heure. C’est un grenier électoral pour s’assurer une bonne force politique silencieuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here