PARTAGER

L’Ordre national des médecins du Sénégal attend la tenue de son conseil national sur la panne de l’unique appareil  de radiographie du Sénégal pour se prononcer sur cette question douloureuse et qui fait la Une des journaux, pour se prononcer. Parce que, explique-t-on, «il s’agit d’un problème très grave avec des conséquences très graves». La conduite à tenir, indique Dr Awa Diagne ophtalmologue et membre de l’Ordre,  ce sera de situer les responsabilités lorsqu’il y a une faille. «Lorsqu’un problème est en cours d’enquête, la moindre des choses c’est d’attendre que cette enquête se termine même si c’est très douloureux.  On ne peut pas en parler avant que cela soit discuté en conseil national», défend-elle . «Le problème nécessite un conseil national pour que les médecins agissent. Une panne d’un seul appareil, c’est un problème qui nous touche énormément, c’est très grave. Il le faut pour que nous puissions parler de ce qui s’est passé car il y a des responsabilités à situer quand il y a ces genres de problèmes et en parler sereinement», a dit Awa Diagne.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here