PARTAGER
Mame Adama Gueye.

La panne de l’appareil de radiothérapie de l’hôpital Aristide Le Dantec fait beaucoup de vagues depuis quelques jours. La plateforme Senegaal bi ñu bëgg, dans un communiqué, «accuse le gouvernement du Sénégal et le tient pour le seul et unique responsable de la situation». Selon ce mouvement, le gouvernement a failli à une mission essentielle par son manque d’anticipation et de prévision, ainsi que par son laxisme et son manque de réaction. Il rappelle que cet appareil est vieux de près de 28 ans et ne répond plus aux normes sanitaires en vigueur alors que le nombre de malades du cancer ne cesse de croître. La plateforme s’interroge sur le fait «qu’aucune mesure n’ait été prise pour prévoir l’éventualité d’une défaillance de celui-ci sachant qu’une machine s’amortit au fil des années et doit être remplacée». En revanche, avance-t-elle, on assiste à des dépenses ostentatoires et du gaspillage dans les cérémonies parrainées par les leaders politiques, avec la bénédiction de hautes personnalités de l’Etat qui apparaissent comme une insulte à la morale et à la justice sociale.
Le ministre de l’Economie, des finances et du plan a informé que les 3 machines de radiothérapie sont commandées en procédure d’urgence, grâce à un financement de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea).  En définitive, la plateforme Senegaal bi ñu bëgg invite immédiatement le président de la République à prendre toutes les mesures d’urgence pour apaiser la souffrance des Sénégalais.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here