PARTAGER
Pape Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture.

Réagissant au thème du gala, «Justice sociale, facteur de sécurité», le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural a procédé à une «lecture disciplinaire» en énonçant la formule : «Justice sociale, facteur de sécurité alimentaire» parce que, soutient Papa Abdoulaye Seck, «la sécurité alimentaire passe nécessairement par une répartition des dividendes de l’agriculture. Une répartition qui doit être fondée sur l’équité et la transparence. Je ne suis donc pas, en tant que ministre de l’Agriculture, un intrus. Au contraire, je suis au cœur de cette problématique parce que la sécurité alimentaire est certainement la plus forte des sécurités». D’après le ministre, le Sénégal est dans «une dynamique de construction d’une indépendance alimentaire à côté d’une indépendance politique».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here