PARTAGER

«Les gens disent que Macky a déjà truqué l’élection, mais ce n’est pas vrai.» Cette phrase de Ousmane Sonko, prononcée à Kédougou dimanche, enchante bien la coalition Benno bokk yaakaar. En conférence de presse hier, Pape Mahawa Diouf, membre du pôle communication de Bby, se dit «en phase» avec le leader de Pastef. «Ousmane Sonko a dit qu’on ne peut pas voler des élections aux Sénégal et il a raison. On regrette qu’il ne le dise que maintenant. On espère qu’il va continuer à le dire demain parce qu’il change d’avis chaque jour», a-t-il dit. M. Diouf indique d’ailleurs que la carte électorale a été remise aux candidats depuis le 24 janvier. S’agissant du fichier, rappelle-t-il, il est à la disposition des candidats depuis le 3 février. «Sur le processus électoral, aucune faute n’a été commise. Les règles du jeu sont respectées et il n’y a pas de possibilités de fraude», assure-t-il.
Par ailleurs, la coalition présidentielle accuse Idrissa Seck d’«instrumentaliser» des confréries religieuses. «(…) Depuis quelque temps, nous constatons pour le déplorer que de nombreux messages vocaux qui circulent dans les réseaux sociaux essaient de diviser les Sénégalais en les opposant vicieusement les uns contre les autres sur une question aussi sensible que la religion», dénoncent Pape Mahawa Diouf, Mamadou Ndione, Bamba Ndiaye, Ousmane Badiane, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here