PARTAGER

L’un est actuellement le meilleur buteur d’Europe avec 12 réalisations, l’autre fait partie des gâchettes offensives de Liverpool. Mais paradoxe : Mbaye Diagne et Sadio Mané n’arrivent pas à «transférer» cette forme majuscule en Equipe nationale. Aliou Cissé garde son mal en patience.

Le débat a fini de faire le tour des grand’places en se transformant en querelles entre férus de foot avec comme constante la même question : pourquoi Sadio Mané brille avec Liverpool mais pas avec l’Equipe nationale ? Une question qui revient souvent au galop au vu de la prestation de l’enfant de Bambali avec les Reds où il est devenu le détonateur de l’attaque des vice-champions d’Europe. Une forme majuscule confirmée en ce début de saison de Premier League où l’ancien messin occupe, avec son pote Salah, la 3e place des meilleurs buteurs avec 6 réalisations. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer les non-matchs de Sadio Mané avec les Lions. Entre autres, style de jeu différent de celui de Liverpool, problème de position ou encore incapacité du sélectionneur à exploiter au maximum les qualités de vitesse et de vivacité du feu follet sénégalais. En attendant que le sélectionneur trouve la solution, le constat est là. En témoignent les dernières sorties de Mané avec les Lions où il a été loin d’être décisif, même s’il reste meilleur buteur sous l’ère Aliou Cissé avec 9 réalisations en compagnie de Moussa Konaté.

Mbaye Diagne sevré de bonnes balles
Mais faut dire que ce «virus» qui a piqué Sadio Mané semble avoir fait une autre victime : il s’agit de Mbaye Diagne. Tout nouveau sélectionné de Aliou Cissé, l’avant-centre de Kasim­pasa (D1 turque) est en train de mettre toute l’Europe à ses pieds pour s’être offert la première place des artificiers avec 12 buts en 12 matchs. Et devinez devant qui : les deux stars du Paris St-Germain, Mbappé (11) et Neymar (10). Mais à l’image de Sadio Mané, Mbaye Diagne n’arrive pas lui aussi à s’imposer sur le front de l’attaque des Lions après trois sélections. En effet, à la lecture de ses deux dernières prestations contre le Soudan en tant que titulaire, suite à l’absence de Moussa Konaté, l’ancien de la Juventus n’a inscrit aucun but. Mais à sa décharge, faut reconnaître qu’il n’a pas été gâté en bonnes balles ou caviars.
Aliou Cissé : «Mbaye Diagne, c’est un peu notre Giroud…»
D’ailleurs lors de son dernier face à face avec la presse, Aliou Cissé a servi une réponse «diplomatique» pour expliquer les contre-performances du buteur de Kasimpasa en sélection. «Mbaye Diagne je le connais, je l’ai suivi à plusieurs reprises, mes collaborateurs l’ont aussi suivi. Sa qualité première c’est qu’il est capable de marquer beaucoup de buts. Il a un bon jeu de tête et aussi un bon jeu dos au but, c’est un peu notre Giroud. Avant la Coupe du monde on m’a demandé pourquoi je ne l’ai pas amené, aujourd’hui il est là et on compte beaucoup sur lui», avait-t-il témoigné. L’espoir est donc permis surtout quand on entend Mbaye Diagne déclarer : «Je préfère marquer en sélection plutôt que de bien jouer en club.» Le rendez-vous est pris pour Bata !
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here