PARTAGER

Le prétexte était de faire l’évaluation des Législatives. A l’arrivée, un satisfecit décerné à leur propre camp et au ministre de l’Intérieur, fortement critiqué, et une forte raillerie de l’opposition par les membres de la coalition Bby des Parcelles Assainies.

L’évaluation des résultats des élections législatives du 30 juillet a donné un prétexte aux partisans du ministre Amadou Bâ pour affirmer que les membres de l’opposition «sont de mauvais perdants en accusant la coalition présidentielle» d’avoir truqué les élections législatives dans la commune des Parcelles Assainies. Répondant aux accusations relatives aux «supposés 14 mille électeurs  transférés  de Guédiawaye aux Parcelles As­sai­nies pour pouvoir passer devant l’opposition», les partisans du ministre Amadou Bâ ont souligné hier que «cet argument de l’opposition est cousu dans un tissu de contrevérités». «On peut dire que l’électorat de Benno bokk yaakaar tourne autour de 16 mille voix. Vous pouvez juger, ce sont des contrevérités», a déploré l’honorable député Alioune Badara Diouf qui insiste : «Nous avons gagné à la régulière. Notre victoire est nette et sans bavure. C’est une opposition traumatisée par cette défaite et qui souffre toujours des coups reçus de la coalition présidentielle.»
Les partisans du ministre Amadou Bâ,  qui a été tête liste départemental de Bby lors des dernières Législatives, se félicitent du travail réalisé en vue de cette victoire : «C’est grâce  à un travail abattu par l’ensemble des responsables regroupés dans les 20 quartiers érigés en comité électoral, que Bby a remporté les élections législatives», soulignent-ils, aidés en cela par «les nombreuses réalisations du chef de l’Etat et les chantiers en cours notamment la reprise des travaux  du stade municipal, la couverture maladie universelle  et les bourses familiales. Toutes ces réalisations nous ont permis de remporter haut la main la commune des Parcelles Assai­nies», avance le camp de la tête de liste départemental de Bby non sans préciser que «la coalition présidentielle a battu campagne avec des moyens limités contrairement à ce qui est véhiculé dans la presse par les mauvais perdants».
Enfilant la robe d’avocat pour plaider en faveur du ministre de l’Intérieur «dont la tête est réclamée par les membres de l’opposition qui l’accusent com­me responsable des manquements notés lors des Légis­latives», les représentants de la coalition Bby des Parcelles Assainies décernent a contrario une motion de satisfaction au ministre Abdoulaye Daouda Diallo «pour la bonne et parfaite organisation des élections». Ils estiment que ce dernier «a battu un record en termes de retrait des cartes d’électeur depuis l’indépendance. Car plus de 80% des électeurs ont reçu leurs cartes biométriques avec 54% de taux de participation aux élections».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here