PARTAGER

Le Pse entre dans sa deuxième phase. Et les milliards d’annonce pleuvent déjà sur la tête des autorités avant le rendez-vous crucial du 17 décembre à Paris. Que fera-t-on avec cet argent ? En tout cas, il est très urgent de soigner notre enseignement supérieur, qui est vraiment malade. Ce sera le moment de «construire» des cerveaux, qui vont porter cette émergence. Sinon, ce serait un pari perdu d’avance parce que la qualité des ressources humaines est essentielle pour élever le niveau de développement d’un pays. Vive l’émergence du savoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here