PARTAGER

Je saurais parler d’indépendance de la justice car étant un auxiliaire de celle-ci, mais la justice judiciaire devrait être bien distribuée dans tous le pays, car, si elle fonctionne normalement, personne ne chercherait à se faire justice soi-même, ainsi, elle ne sera pas vendue au plus offrant. Si le pouvoir judiciaire n’est pas dépendant du pouvoir exécutif, le justiciable à qui justice est due, trouvera justice et, ainsi l’on pourrait parler d’Etat de droit.

Administration pénitentiaire
Pour ce qui est de la surpopulation carcérale : nonobstant les efforts consentis, la question de la longue détention provisoire demeure préoccupante sur tout le territoire.
Ceci dit, quand on parle de l’Administration pénitentiaire, l’on a tendance à se focaliser sur les conditions de détention des personnes sous mains de justice «amélioration des conditions de vie, réinsertions (sociale, professionnelle) entre autres, mais jamais la prise en charge voire la revalorisation de la fonction pénitentiaire : car ce corps unique dans son genre parce que «rééducatif», ces vaillants soldats de la rééducation mériteraient un certain égard, car depuis 2009, tous les autres corps militaires et, paramilitaires dont elle fait partie ont vu leurs situations rehaussées suite au relèvement du niveau de recrutement, ceci étant une injustice, il serait un devoir pour autorités de penser à sa réparation, pour une Administration pénitentiaire mieux outillée et, plus performante. Seule proposition, la validation des nouveaux textes la concernant. Car, cette frustration pourrait générer une «grogne».
Afin de réussir les missions qui nous sont confiées telles que la réinsertion des personnes dont nous avons la garde et, le devoir de remettre sur la bonne voie socialement, nous sollicitons la volonté politique de l’Etat car, toutes les ressources humaines capables de la mettre en très bonne exécution sont ici disponibles.
On dirait que ce monsieur est à la retraite, je le concède, mais moi Abdoulaye Ba je me considère comme un membre étant en retrait de la vie active ayant droit de regard sur ce corps d’élite qui m’a tout donné et, qui fait de moi aujourd’hui ce que je suis : un rentier.
Parfaites considérations. Cordialement.
Abdoulaye BA
Agent administratif divisionnaire de Classe exceptionnelle 
«en retrait de la vie active»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here