PARTAGER

«Nous avons fait un arrêté qui est en phase avec la loi.» C’est la réponse du ministre de l’Intérieur à l’opposition qui a attaqué mardi devant la Cour suprême, l’arrêté fixant les modalités de collecte de parrainages. Il est reproché à Aly Ngouille Ndiaye de «violation» des dispositions du Code électoral. Lequel dans son article L57, avant dernier alinéa dispose : «Fixé par arrêté du ministre chargé des élections, le modèle de la fiche de collecte des parrainages, en format papier et électronique, est mis à la disposition des candidats à la candidature à compter de la date de signature de l’arrêté fixant le montant de la caution pour chaque élection.»
Dans les faits, le ministre de l’Intérieur a signé 2 arrêtés dont l’un en date du 21 août invite les coordonnateurs des pôles parrainage à venir retirer leurs fiches et l’autre du 23 août qui définit la caution et les conditions de collecte des parrains. «Ceux qui ne sont pas d’accord sont libres de considérer que nous sommes en déphasage avec la loi et de faire le recours approprié. Nous attendons la décision du juge. Si ce dernier dit que j’ai violé la loi ou outrepassé mes pouvoirs, je vais me conformer à cette décision», a-t-il déclaré hier en marge d’une visite à Dakar du ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska Gómez.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here