PARTAGER

Pour l’instant, les ténors ont des parrains solides. Ils ont réussi à passer le premier tour du décompte. On n’en attendait pas moins de Macky, Idy, Gakou ou Sonko. Mais c’était un échauffement, car le vrai match sera celui de la vérification des doublons. Cela risque d’être un moment fatal, le cimetière des illusions présidentielles des candidats déclarés qui n’auront un stock de réserves suffisant. C’est là qu’on saura ceux qui ont les reins solides pour briguer le suffrage des Sénégalais qui feront leur choix le 24 février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here