PARTAGER

La 17ème édition du Tour du Sénégal de cyclisme se tiendra du 22 au 29 avril prochain. A l’occasion de cet événement, le groupe Kirène et la Fédération sénégalaise de cyclisme ont renouvelé leur collaboration à travers la signature hier d’une convention de partenariat.

Le groupe Kirène et le Tour du Sénégal de cyclisme filent le parfait amour. Liés par un mariage de raison depuis belle lurette, les deux partenaires ont renforcé leur union. Le groupe Kirène a en effet renouvelé le pacte qui le lie au Tour du Sénégal de cyclisme qui va vers sa 17ème édition qui se tiendra du 22 au 29 avril prochain.
Les parties ont paraphé un protocole d’accord en ce sens hier à travers une cérémonie marquée par la présence du Dg de Kirène, Alexandre Alcantara, et les responsables du Tour du Sénégal de cyclisme avec à leur tête, le directeur du tour, Michel Thioub, par ailleurs président de la fédération.
Alexandre Alcantara a invité les autres entreprises à venir se joindre à sa structure pour appuyer le Tour du Sénégal de cyclisme. «C’est un appel que je me permets de lancer avant que ne le fasse Michel (président de la Fédération). Nous travaillerons pour que les autres partenaires puissent nous rejoindre. Nous sommes heureux d’accompagner le Tour du Sénégal.»

L’appel au ministère du Tourisme
Louant «la grandeur et la dignité» du patron de Kirène, le directeur du Tour du Sénégal de souligner qu’il est «convaincu que le Dg de Kirène continuera de faire mieux pour le cyclisme grâce à l’ambition et l’énergie qu’il déploie pour accompagner cette discipline. «Nous avons besoin de sponsors pour faire vivre le Tour du Sénégal. Vous le faites de manière sincère. Vous connaissez nos difficultés. Vous venez de plaider notre cause auprès des autorités. Je suis touché parce qu’à chaque fois qu’on a un problème, Kirène est à nos côtés. Je ne parle pas seulement de sponsor mais plutôt que vous êtes un partenaire pour nous», se réjouit le patron du cyclisme sénégalais.
Cependant le président de la Fédération espère toujours avoir le soutien des autorités étatiques dont le ministre des Sports, Matar Bâ, qui les recevra durant cette semaine. «Il n’y a meilleur support pour vendre la destination Sénégal que le Tour du Sénégal de cyclisme», laisse entendre M. Thioub qui veut s’appuyer sur ce levier pour convaincre le ministre du Tourisme à apporter lui aussi son soutien au vélo.

32 demandes pour 20 places
Parlant du circuit du Tour du Sénégal divisé en 8 étapes avec comme point de départ et de retour, la capitale Dakar, le président Thioub de souligner qu’à deux mois du Tour, les équipes se bousculent au portillon pour prendre part à la compétition. «Nous avons pour le moment 32 demandes, mais le règlement ne permet que la participation de 20 équipes au Tour», a-t-il expliqué. Et le directeur du Tour de préciser que si le cyclisme sénégalais ne prend part aux Jeux Olympiques, c’est du au fait qu’il ne participe pas aux compétitions internationales qui permettent de faire gagner des points en vue des Jo.
«Pour Tokyo 2020, aucun Sénégalais n’y participera pas», regrette Michel Thioub qui, pour y remédier, envisage la mise en place d’une équipe continentale qui portera la marque Kirène et qui sera composée d’Italiens, de Belges et de Sénégalais pour «gagner le Tour du Faso afin de pouvoir prétendre défendre les couleurs du cyclisme au Jo».
Cela n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd dans la mesure où le Dg Alexandre Alcantara a affiché sa bonne volonté d’accompagner le cyclisme sénégalais même au niveau international.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here