PARTAGER

L’équipe de Dakar Sacré Cœur (Dsc) et L’Olympique lyonnais ont renouvelé leur partenariat jusqu’en 2021. Les représentants du club français étaient hier dans les installations du club sénégalais de Ligue 1 pour concrétiser ce pacte.

Après avoir donné corps à un premier partenariat de trois ans, Dakar Sacré Cœur (Dsc) et L’Olympique lyonnais ont scellé un nouveau compagnonnage qui court jusqu’en 2021. Cette nouvelle idylle a été officialisée hier au cours d’une cérémonie tenue dans les installations de l’équipe de Ligue 1 sénégalaise. Pour les responsables de Dsc, ce partenariat avec Lyon constitue «une base solide sur laquelle devrait s’appuyer leur club pour grandir davantage». «Dakar Sacré Cœur (Dsc) est un jeune club sénégalais ambitieux qui veut progressivement gravir les étapes pour rejoindre un jour le gratin du football africain. Pour nous, c’est une marque de confiance. La popularité de l’OL est importante au Sénégal», a indiqué Mathieu Chupin, directeur délégué de Dsc.
Au-delà du volet, ce «mariage de raison» implique également un besoin de développement économique, éducatif et social. «Il faut comprendre que le sport est facteur d’éducation, un vecteur de santé et de développement économique. La Ligue professionnelle de football, c’est 1 500 emplois aujourd’hui. Le football professionnel a besoin de soutien au même titre que n’importe quelle industrie», dira M. Chupin.

Ousseynou Ndiaye en exemple
Le Directeur général adjoint de l’Olympique lyonnais, Vincent Ponsot, fera part du satisfecit du président lyonnais, Jean Michel Aulas. «Il est content du travail fait à Dsc et trouve des similitudes dans les projets des deux clubs dont la marque de fabrique est la formation de jeunes joueurs», rapporte-t-il. A l’image de la formation de Ligue 1 française, Dsc compte en son sein un club de foot féminin qui a recruté sept (7) joueuses de l’Equipe nationale A avec comme ambition, la montée en première division et de remporter la Coupe du Sénégal. En plus des infrastructures de qualité dont dispose le club, M. Ponsot loue la volonté des dirigeants de Dsc d’en faire «un club omni­sports» dans les années à venir.
Evoquant le cas du jeune Ousseynou Ndiaye, un ancien du club, aujourd’hui dans la réserve de l’équipe lyonnaise, Vincent Ponsot dira qu’il a un grand potentiel pour devenir un grand joueur. Par moments appelé dans le groupe pro, Ousseynou Ndiaye aurait déjà pris ses marques. «Il a un comportement exemplaire, respectueux et travailleur. Il a un grand potentiel pour devenir un grand joueur», confie le M. Ponsot.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here