PARTAGER

L’équipe de Mbour Pc, après avoir signé un accord de partenariat avec une entreprise italienne, vient de parapher un contrat avec un agent franco-ivoirien, avec l’ambition d’aider ses joueurs à grandir et à intégrer plus facilement le niveau professionnel. «J’ai une entreprise qui a pignon sur rue en France et qui s’occupe de beaucoup de joueurs dont l’international ivoirien Nicolas Pépé», a expliqué Michaël N’cho Ibou, l’agent de joueurs en question qui séjourne présentement au Sénégal. «Comme pour Pépé, nous avons décidé, grâce à nos relations avec le président Mbaye Diouf Dia, d’investir le football sénégalais pour aider à ficeler des carrières et aider les jeunes footballeurs à affronter les pièges du monde professionnel», a dit M. N’cho Ibou, un ancien footballeur professionnel. En plus de l’attaquant ivoirien qui a signé à Arsenal en provenance de Lille et qui avait joué en National (D3) en France avant son explosion, il informe que c’est sa société qui a également en charge les intérêts de plusieurs internationaux africains dont Jonathan Kodja (Aston Villa, Angleterre), Yves Bissouma (Brighton, Angleterre) et Karl Toko Ekambi (Villarreal, Espagne). Il y a aussi Ismaël Traoré (Angers, France), Jonathan Bamba (Lille, France) pour ne citer que ces joueurs, a ajouté l’agent franco-ivoirien, spectateur attentif du match Mbour PC-Cneps, joué ce dimanche au stade Caroline Faye de Mbour. «Notre credo est de construire des carrières, aider des joueurs à grandir pour en faire des footballeurs professionnels et les pousser à aller au bout de leurs ambitions», a-t-il expliqué. «C’est en ce sens que quand nous avons pris Pépé, nous avons décidé de le faire descendre jusqu’en National pour l’aider à rebondir», a-t-il rappelé, soulignant que le temps passé dans les divisions inférieures va aider l’attaquant international à mieux gérer sa passe délicate chez les Gunners où il est arrivé pour un transfert de 80 millions d’euros (52 milliards 476 millions 386 mille 837 francs), hors bonus. «Non seulement il faut aider les joueurs à arriver au sommet, mais aussi les aider à continuer de performer pour rester au sommet et viser les grandes distinctions individuelles comme le Ballon d’or», a-t-il expliqué.
En attendant d’autres joueurs, les internationaux Mohamed Pou­ye et Pape Ousmane Sakho, ac­tuellement en France, sont pris en charge par sa société qui emploie une quinzaine de personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here