PARTAGER

And jëf/Pads authentique n’a pas encore décidé d’aller aux Législatives sous la bannière de Benno bokk yaakaar (Bby). C’est le principal enseignement que l’on peut tirer des propos de son secrétaire général à l’issue du bureau politique qui s’est réuni samedi. «L’Apr va préparer les élections en discutant, dans les semaines à venir, avec ses partenaires. Nous faisons partie de ses partenaires. Les conclusions seront tirées et vous serez informés de la position du parti», a déclaré M. Landing Savané. Si sa formation a contribué à la victoire du Président Macky Sall en 2012,  il souligne cependant que son parti «n’a pas été récompensé à la hauteur de son investissement» par le pouvoir en place. Tout de même, Aj/authentique réaffirme que son appartenance à une coalition ne sera conditionnée que par une volonté de «défendre les intérêts du Sénégal», convaincu qu’«aucun parti politique ne peut à lui seul remporter des élections».
Dans ce registre des élections, Aj/A, qui a renvoyé son Congrès après les Législatives, exprime son «inquiétude» par rapport au retard accusé dans le processus de délivrance des cartes d’identité biométriques. Il a exhorté le gouvernement à rendre «immédiatement effectifs l’installation et le fonctionnement des 500 commissions annoncées, à augmenter les capacités d’inscription quotidienne et à appliquer sans réserve la gratuité de l’acquisition de la carte d’identité biométrique».
Par ailleurs, Landing Savané et Cie récusent toute solution militaire pour sortir la Gambie de sa crise politique née de la volte-face de son Président sortant. «C’est dans l’intérêt de l’Afrique de régler les conflits par le dialogue et non par d’autres moyens. L’intervention militaire n’est qu’un pis-aller. Les Nations unies, la Cedeao et l’Union africaine sont du côté du Peuple gambien. Le seul isolé, c’est Yahya Jammeh. Si je savais qu’il allait m’écouter, j’allais lui parler en Socé pour qu’il revienne à la raison», a dit M. Savané. Qui condamne encore «le coup d’Etat électoral» et invite le sortant à passer le flambeau à son successeur, Adama Barrow, le 18 janvier prochain.

«Aucun inconvénient sur la marche de Manko à Paris»
Landing Savané a également abordé la délocalisation à Paris de la marche de Manko wattu Senegaal le 21 décembre prochain, coïncidant avec la visite d’Etat du Président Sall en France. Le patron d’And jëf/Authentique ne trouve aucun inconvénient à ce que les membres de ce front peuvent se permettre de l’organiser à New York ou partout ailleurs. «La démocratie est mondialisée», a-t-il souligné, estimant que cette marche ne pourra perturber aucunement le séjour de Macky Sall en France. «J’ai marché à Paris contre Abdoulaye Wade», rappelle-t-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here