PARTAGER

Devant les «non» servis hier par le maire de Dakar au juge Malick Lamotte concernant les noms en attente d’être cités par Khalifa Sall, il sera difficile de savoir qui ont été les réels bénéficiaires de la fameuse caisse d’avance. De caisse d’avance, les fonds qui valent à Sall et compagnie leur comparution devant le Tribunal correctionnel de Dakar sont dénommés par le maire de la Capitale himself «fonds politiques». Ce qui leur permet d’être frappés du sceau du secret. Face au refus de l’édile de Dakar de livrer les noms des bénéficiaires, que fera le Tribunal correctionnel ? On n’est pas loin de se demander si on ne va pas vers une impasse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here