PARTAGER

Serigne Modou Sylla a été condamné à 6 mois dont 15 jours de prison ferme pour escroquerie au préjudice de la société Senac S.a, gestionnaire de l’autoroute à péage. Laquelle est victime de pratiques de fraude pour passer les barrières de péage sans payer la somme requise. Sur le tracé, «de plus en plus de véhicules cherchent à passer les barrières de péage de façon frauduleuse, en se collant délibérément au véhicule qui les précède». Une pratique qui, selon le gestionnaire des autoroutes, «ne génère pas de transaction, car les deux véhicules accolés sont considérés par le système comme une unité». Pour réussir son passage «frauduleux», explique Senac, le fraudeur se colle à la voiture qui le précède en arrivant au péage. Et quand l’automobiliste qui le précède franchit dûment le péage, le fraudeur essaye de passer en force avant que la barrière ne se rabaisse, évitant ainsi de s’acquitter du paiement requis. Et «devant ce phénomène», rappelle la société dans un document, «nous avions saisi le peloton autoroutier qui, grâce à nos supports vidéo, avait rapidement pu identifier, via la Brigade de recherches, le principal fraudeur». Qui, selon la même source, a lui seul avait totalise 280 violations avec sa voiture.

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here