PARTAGER

Une passation de services aux allures de meeting. Une foule immense, composée des militants survoltés. Un désordre indescriptible. C’est dans cette ambiance que le ministre sortant, Mame Mbaye Niang, et les ministres entrant, Pape Gorgui Ndong, chargé de la Jeunesse, de la construction citoyenne et de la promotion du volontariat et Abdoulaye Diop, gérant l’Emploi, l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main-d’œuvre, ont procédé à la passation de services.

Les automobilistes n’oublieront pas de sitôt leur passage, hier, sur les deux voies de Liberté 6 qui mènent à la Vdn. Ils ont eu droit à un embouteillage monstre durant tout le temps (10 heures jusqu’à 14 heures) qu’à duré la cérémonie de passation de services entre les ministres Mame Mbaye Niang, Gorgui Ndong et Abdoulaye Diop. Une cérémonie qui a eu lieu au siège du ministre de la Jeunesse, de l’emploi, de la construction citoyenne, près du Samu municipal.
Il était 10 heures passé. Une foule immense s’était déjà massée sur les lieux. Dans une ambiance survoltée, les militants de la Cojer, du Meer de Pikine, la jeunesse des Parcelles Assainies, de Benno bokk yaakaar ont tenu à marquer leur présence. Les uns pour soutenir Mame Mbaye Niang, le ministre sortant, les autres pour accompagner le tout nouveau ministre de la Jeunesse. L’animation est à son comble. Les sons des assicos et des tam-tam exacerbent ce désordre indescriptible.
Jusqu’à 11 heures, toutes les issues menant à l’immeuble étaient bloquées. Le gendarme préposé à l’une des portes procède au tri dans une cacophonie sans nom. Un véritable enfer pour les journalistes, venus nombreux pour couvrir la cérémonie. Il a fallu près de deux heures d’attente avec des bousculades énormes pour que la presse puisse accéder à la salle sous un soleil de plomb. Une fois à l’intérieur, c’était encore la croix et la bannière pour faire son travail. En plus de la chaleur, du désordre ambiant, il faut aussi supporter les envolées des griots chantant les louanges du ministre sortant, Mame Mbaye Niang, ou de Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse, de la construction citoyenne et de la promotion du volontariat. Certaines autorités venues assister à la cérémonie ont tout simplement choisi de quitter la salle avant même que les trois ministres ne fassent leur apparition dans la salle. C’est dans cette ambiance folle que les trois ministres ont livré malgré tout leur message. Mame Mbaye Niang s’est auto-glorifié d’un bilan positif relevant ainsi les avancées «significatives», selon lui, enregistrées concernant la promotion de l’entreprenariat par le biais du financement des jeunes porteurs de projets viables, la mise en œuvre de divers projets et programmes dans l’ensemble des secteurs d’activités socio-économiques. Il a cité l’Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (Enes) menée, souligne-t-il, par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), soutenant qu’au 3ème trimestre de 2016, le taux de chômage des personnes âgées entre 15 ans et plus a baissé jusqu’à 13,4% alors qu’il était de 15,7% en 2015.
Pape Gorgui Ndong a, quant à lui, promis de relever les défis en s’inscrivant dans la continuité pour, dit-il, donner corps à la vision du Président.
Le ministre Abdoulaye Diop, qui a hérité du ministère de l’Emploi, de l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main-d’œuvre, espère également relever les défis de son département.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here