PARTAGER

Me Abdoulaye Wade propose la création d’une Commission de transition démocratique pour une alternative au régime actuel après la Présidentielle du 24 février. Pourtant, le Pape du Sopi avait traité d’«inintelligent» Cheikh Tidiane Gadio qui avait émis la même idée à la veille de la Présidentielle de 2012.

Dans la politique sénégalaise, tout est question de contexte. Ce qui est rejeté hier peut être béni aujourd’hui et vice versa. Alors qu’on s’étonne du mercato des transhumants, l’on assiste à des pirouettes même dans les idées. On connaissait Wade avec son fameux «wax waxet» en tant que Président. Cette fois, c’est un autre reniement en tant qu’opposant. En demandant la création d’une Commission nationale de transition démocratique pour une alternative au régime de Macky Sall, l’ancien président de la République épouse l’idée agitée par son ancien ministre des Affaires étrangères d’alors, devenu son opposant, Cheikh Tidiane Gadio, en février 2012.
A l’époque, M. Gadio militait dans le Mouvement du 23 Juin qui contestait la candidature de Wade pour un 3ème mandat. «Tout le monde sait qu’il y a une violation de la Constitution qui a permis à Me Abdoulaye Wade de se représenter comme candidat. Le coup d’Etat constitutionnel est un prélude à un coup d’Etat électoral. Si le Président Wade persiste dans son coup d’Etat constitutionnel et se déclare vainqueur le 26 février, qu’il sache que nous ne reconnaîtrons pas les résultats nés d’un coup d’Etat électoral. Nous mettrons un Conseil national de transition pour restaurer la légalité républicaine dans notre pays. C’est un discours d’une extrême cohérence», déclarait Gadio en février 2012 à la veille du premier tour de la Prési­dentielle. Une proposition qui avait beaucoup déplu à Wade. Interpellé quelques jours plus tard par la presse, le Président de l’époque enragea : «Je réponds aux gens intelligents.»
Sept ans plus tard, Me Wade utilise presque la même formule pour demander ce type de commission. Cette fois, le prétexte est la «fraude électorale orchestrée par Macky Sall et l’élimination ignominieuse des candidatures» de Karim Wade et Khalifa Sall.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Au moins en 2012, Gadio avait raison puisqu’à la même periode de la presidentielle de 2012, on etait dejà à 12morts au moins. Wade mom dafay nahhh rek légui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here