PARTAGER

Soumbédioune va disposer de son quai de pêche au plus tard en février 2018, selon le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, qui effectuait hier une visite sur le chantier.

Le quai de pêche de Soumbédioune, fruit de la coopération sénégalo-marocaine sera livré en février 2018. L’annonce est du ministre de la Pêche et de l’économie maritime. «Les travaux ont suffisamment, avancé et nous pensons qu’au plus tard au mois de février 2018, Sa Majesté le Roi Mohammed 6 et le président de la République Macky Sall vont inaugurer l’ouvrage qui va jouer un rôle important dans le secteur de la Pêche», a dit hier, Oumar Gueye, à l’issue de la visite du chantier. «De par la position de Soumbédioune, ce chantier a pris un peu de temps, parce qu’il a fallu mettre en œuvre des travaux d’enrochement et de stabilisation du sol. Ce qui a pris plusieurs mois», a fait savoir le ministre de la Pêche.
Sa Majesté le Roi du Maroc et Macky Sall avaient lancé les travaux de l’infrastructure portuaire en 2015. A terme, l’ouvrage dont la mise en œuvre mobilise beaucoup d’entreprises sénégalaises avec au moins 120 personnes en permanence depuis le début du chantier va coûter 1,8 milliard de francs Cfa essentiellement financé par le Royaume du Maroc. Ce sera un de quai de pêche avec de nouvelles manières d’exploité le poison. «Il y a des salles de vente de prises, ce qui est une nouveauté au Sénégal. Nous avons envoyé il y a de cela deux mois des stagiaires de Soumbédioune au Maroc pour s’inspirer de l’expérience de ce pays en matière de commercialisation du poisson», a indiqué le ministre. Le quai va également disposer de chambres froides négatives -10° pour conserver le surplus de poissons, de chambres froides positives à 0° pour conserver la fraicheur du poisson, mais également des fabriques de glace de cinq tonnes par jour.
«Nous sommes satisfaits de la qualité des travaux et de son avancement, de la cadence des travaux, du nombre d’ingénieurs, d’agents techniques et d’ouvriers qui y travaillent. Nous sommes persuadés qu’une fois fini, ce quai de pêche sera un modèle que nous pourrons montrer à la face du monde», se réjouit Oumar Gueye.
Le gouverneur de Dakar est revenu sur les questions relatives à l’assainissement et à la sécurité de l’ouvrage. Des points sur desquels le ministre promet d’accorder une importance capitale. «Le gouverneur va revenir avec la protection civile pour voir le dispositif prévu à cet effet», a promis Oumar Guèye.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here