PARTAGER

La politique a encore ravi la vedette aux questions économiques à l’occasion du passage du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, à l’Assemblée nationale. Tout de même, quelques députés ont eu à interpeller le Gouver­nement sur la situation des pêcheurs revenus de la Mauritanie, la baisse du prix de l’électricité et le bilan de la campagne de commercialisation de l’arachide.

La situation des pêcheurs du Nguet Ndar s’est invitée dans les discussions. Le ministre Pape Abdoulaye Seck assurant l’intérim du ministre de de la Pêche et de l’économie maritime en voyage, en a indiqué qu’il y a de nouvelles opportunités pour les pêcheurs, en particulier ceux de Guet Ndar. Omar Guèye s’est rendu en Gambie pour négocier avec la Gambie dans le but de diversifier l’offre de  coopération en matière de pêche.
Revenant sur la fermeture des eaux mauritaniennes aux pê­cheurs sénégalais, Pape Ab­dou­laye Seck  indique que les négociations sont toujours en cours avec les autorités de ce pays, afin de trouver des solutions mutuelles. Concernant les pêcheurs revenus de la Mauritanie, le ministre Pape Abdoulaye Seck rappelle les mesures prises par le ministre de la Pêche qui s’était déplacé dans ce pays durant la crise pour soutenir les pêcheurs. Une enveloppe de 75 millions de francs Cfa avait été dégagée pour faciliter leur retour. Dans les prochains jours, un conseil interministériel sera organisé pour trouver des solutions justes et durables, annonce l’intérimaire qui soutient que le secteur de la pêche se porte bien.
Sur une autre question d’actualité, le député Alioune Aba­talib Guèye interroge le Gou­vernement. «Pourquoi la chute du baril n’a pas permis  une baisse plus substantielle du prix de l’électricité. Pour le député libéral, les 10% ne sont-ils pas une toute petite restriction de ce que l’on nous a pris par la main droite ?», se demande le député libéral.
Répondant au nom du ministre de l’Energie et du développement des énergies renouvelables, Aly Ngouille Ndiaye souligne que la Senelec a appliqué  une baisse comprise entre 10 et 15%. En plus, rappelle le ministre de l’Industrie et des mines, il ne faut pas oublier que pendant longtemps, le Gouvernement à supporter plus de 100 milliards de francs en termes de subventions. Il ne faut pas réduire la baisse à 30 milliards.

417 mille tonnes d’arachide collectées
Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Papa Abdoulaye Seck, a profité d’une question pour faire le bilan de la campagne de commercialisation arachidière. La présente campagne a collecté 417 mille tonnes d’arachides dont les 188 mille tonnes ont été exportées. Les usines ont pu collecter 128 mille tonnes, contre 39 mille 588 tonnes l’année dernière. Au total, elles ont versé à ce jour, 30,2 milliards de francs Cfa. «Il n’y a pas eu de bons impayés et on peut dire que la campagne s’est bien déroulée cette année», se réjouit le ministre de l’Agricul­ture et de l’équipement rural.
Sur la situation économique, le Premier ministre a rappelé les performances du Gouverne­ment. Il cite le taux de croissance qu’il a estimé à 6,7% en 2016. Le chef du Gouver­nement a par ailleurs évoqué la baisse du prix de l’électricité, entre autres mesures qui, selon lui, indiquent que le Sénégal est en chantier.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here