PARTAGER
Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Élevage...

Le  ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Aminata Mbengue Ndiaye, qui a effectué mardi une visite  dans l’usine de fabrication de pirogues en fibre de verre sise au quai de pêche de Ouakam, a annoncé que la distribution des prototypes commencera d’ici le 15 octobre 2019.

Le processus de renouvellement du parc des pirogues de pêche artisanale se poursuit. La première étape qui consistait à fabriquer des prototypes est franchie. «D’ici le 15 octobre, on va commencer à distribuer aux pêcheurs les prototypes», a annoncé mardi, Aminata Mben­gue Ndiaye, à l’issue d’une réunion avec les acteurs. Cette rencontre a été précédée d’une visite de l’usine de fabrication des pirogues en fibre de verre sise au quai de pêche de Ouakam.
Pour rappel, le Sénégal a décidé d’introduire de manière progressive, des pirogues en fibre de verre, en vue de remplacer à terme, toutes les piro­gues en bois.
Et selon le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, «en termes de sécurité, de qualité et des normes d’hygiène, les pirogues en fibre de verre sont meilleures que celles en bois».
Quid de la méthode de remplacement ? Mme Ndiaye, qui estime que les acteurs de la pêche sont inclus dans l’élaboration du projet, déclare : «L’Etat va subventionner à hauteur d’un million pour contribuer à l’achat d’une pirogue.» Elle ajoute : «Nous allons indemniser  avec une prime à la casse.»
Mais précise-t-elle, l’heure est à la recherche de financement. La ministre Aminata Mbengue Ndiaye promet ainsi de travailler avec  d’autres ministères et les structures de financement com­me la Délé­gation  générale à l’en­tre­prenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/fj) ; mais également avec les compagnies d’assurance, afin de «mettre les pêcheurs dans des conditions d’assurance qui leur permette de travailler en toute sécurité».
La seconde phase du projet va permettre de fabriquer une autre usine plus grande. Cette industrie  devra fabriquer 20 mil­le  pirogues en fibre de verre. Ce grand projet nécessite une forte discussion avec les acteurs de la pêche. Ainsi, une autre réunion est prévue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here