PARTAGER

Professeur Penda Mbow a commenté l’arrivée de Idrissa Seck à la tête du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Interpellée sur le remaniement ministériel en marge d’un séminaire sur «La place de la femme dans la politique et l’économie» organisé par la Fondation Korad Adenauer et le Mouvement citoyen qu’elle dirige, Penda Mbow a admis que cette nomination du leader de Rewmi a été «une surprise pour tout observateur». Ce gouvernement d’ouverture, selon elle, pourrait traduire une volonté de «reconstruction très large de la famille libérale au détriment des forces qui s’étaient mises en place à partir de 2012». Et la présidente du Mouvement citoyen de faire un bref rappel : «A partir de 2012, nous sommes partis des Assises nationales, la grande coalition Benno bokk yaakaar est arrivée à l’élection du Président Macky Sall. Aujourd’hui, peut-être que nous assistons à une remise en question profonde de cette coalition. C’est sûr qu’on va vers la fusion des forces libérales. Parce qu’au fond, nous ne sommes pas en mesure justement de démontrer où se situent ces forces libérales.» Sur ces retrouvailles Macky-Idy, Penda Mbow croit savoir que le Président Sall a besoin d’une nouvelle orientation. Elle s’interroge : «Qu’est-ce qui s’est passé pour qu’il (Idy) se renie de cette façon-là ? Je n’ai pas la clé. Je vais attendre avant de me prononcer, il doit y avoir des raisons profondes.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here