PARTAGER

La première réunion du comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Force covid19, qui a eu lieu jeudi 30 avril au building administratif Mamadou Dia commence a faire du bruit. La somme de 107 millions FCFA dédiée aux membres du comité comme indemnités de session pour une durée de 6 mois  en est la cause, selon le journal L’Observateur.

Au cours de la présentation du budget, il a été mentionné une rubrique concernant les indemnités pour les 30 personnalités issues du secteur privé, de l’administration publique, des collectivités locales, des partis politiques, des institutions de la République et de la société civile. Ce qui aurait fait plus de 3,5 millions FCFA par membre.

Pendant que certains pensaient décrocher le jackpot, l’ancien ministre Habib Sy et le député Toussaint Manga, ont à tour de rôle pris la parole  pour décliner cette offre. « Dans un contexte aussi lourd que celui dans lequel nous vivons, nous ne pouvons pas accepter d’être payés. C’est inélégant que des Sénégalais puissent cotiser pour lutter contre la maladie et qu’il y ait une frange de Sénégalais qui en bénéficient, au détriment de ceux qui en ont plus besoin, a lancé M. Manga.

Selon une source à nos confrères, Habib Sy, représentant de l’opposition a tenu un discours similaire. « Nous ne voulons pas que notre mission soit entachée par des histoires d’indemnités ou de perdiem. Tout ce qui est lié au travail concernant la lutte contre le covid19 doit se faire dans un désintéressement total », a-t-il soutenu.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here