PARTAGER

Un nouvel instrument pour le renforcement de capacités des jeunes en leadership. Le Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag) vient d’être doté d’un Centre régional de leadership (Crl). D’un coût de 13 milliards de francs Cfa financés grâce au soutien de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid), la Fondation MasterCard, la Fondation Cit, Dow, Microsoft…, le Crl Yali Dakar couvre 16 pays et fait partie des quatre centres régionaux de leadership initiés par le Président Barack Obama, qui ont été créés pour renforcer les compétences des jeunes africains issus de milieux socio-économiques variés, et afin de pouvoir leur procurer une formation exceptionnelle en leadership, engagement citoyen, entrepreneuriat et en management public. Ces centres servent de pôles régionaux et sont basés à Nairobi au Kenya, à Pretoria en Afrique du Sud, à Accra au Ghana et à Dakar au Sénégal. «Ce Centre offre aux jeunes une formation de première classe unique en son genre en leadership, en engagement citoyen, en entreprenariat et en management public. Car l’Afrique a besoin d’une jeunesse saine, compétente, responsable, engagée à relever les défis du continent, une jeunesse outillée ayant confiance en elle», a déclaré Mamadou Ibrahima Lô, directeur de Cabinet du ministre des Finances et du budget, à l’inauguration du nouveau bâtiment.
Le nouveau siège du Crl va représenter le point de convergence de cette nouvelle génération de jeunes leaders d’Afrique francophone et lusophone ; les programmes de formation du Centre ont été spécialement conçus pour les jeunes africains qui souhaitent assumer des rôles de leaders et qui veulent faire avancer le continent. Ils auront ainsi la possibilité d’acquérir des compétences, des outils, et des opportunités leur permettant de réaliser leurs rêves, et de devenir des véritables acteurs du développement de l’Afrique.
D’après l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, le programme Yali à Dakar a déjà permis de changer la vie de plus de 2000 jeunes leaders des 16 pays africains en leur donnant des compétences, des outils, des opportunités leur permettant de réaliser leur rêve, et ainsi façonner l’avenir du continent. La moitié de ces jeunes sont des femmes. Et ce n’est que le début, a soutenu Dr Tulinabo s. Mushingi.
Dans le cadre de la mise en œuvre de ses programmes, le Crl Yali Dakar propose deux modalités de formation. Une formation hybride de deux semaines à distance suivie de trois semaines en présentiel et une formation entièrement en ligne de huit semaines à distance.
Le centre accepte les candidatures des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée Equato­riale, Mali, Mauritanie, Niger, République de Guinée, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Tchad et Togo.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here