PARTAGER

Pour sa première réunion hebdomadaire avec le nouveau gouvernement, le Président Macky Sall a servi aux ministres une piqûre de rappel. Il appelle ces derniers, entre autres, à l’«assiduité, à la réactivité et l’efficacité des cabinets ministériels».

«Assiduité, réactivité et efficacité des cabinets ministériels.» C’est le message lancé, hier, en Conseil des ministres, par le Président Macky Sall à l’endroit des nouveaux membres du gouvernement en leur demandant d’y veiller «scrupuleusement». Il a aussi invité le gouvernement à asseoir en permanence, son accessibilité, l’écoute et la prise en charge optimale des aspirations des populations. Mais également le chef de l’Etat a appelé ses ministres à veiller à la gestion «vertueuse et transparente» des ressources des administrations, établissements publics, agences et sociétés placés sous leur tutelle ou sous leur contrôle.
Saisissant cette première réunion hebdomadaire post-remaniement, qui est aussi une première pour certains, il a fait une sorte d’appel à l’ordre. Ainsi, le chef de l’Etat a aussi signalé à la nouvelle équipe gouvernementale, «l’impératif» de veiller à l’impulsion régulière, à la supervision permanente des activités gouvernementales. Pour y arriver, il a donné des instructions aux ministres de signer des contrats de performance avec les structures relevant de leur responsabilité. C’est ainsi qu’il a invité les membres du gouvernement à hisser le travail à un niveau de culte et de veiller à chaque instant à l’atteinte des résultats en privilégiant la gestion axée sur les résultats. «Le chef de l’Etat a indiqué qu’il faudra plus que jamais agir avec détermination, méthode, courage et résilience pour faire face aux défis complexes nés des incertitudes liées à la pandémie du Covid-19», informe le communiqué du Conseil des ministres, signé par le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye, ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement des territoires.
«Nous sommes, alors, plus que jamais dans le temps de la transformation et des réformes pour impulser et intensifier, dans tous les secteurs, la relance économique, et assurer la stabilité sociale durable», a indiqué le président de la République, rapporte Oumar Guèye. C’est une «équipe d’attaque» qui doit incarner la vision du chef de l’Etat et sa doctrine à savoir le «fast track», poursuit le communiqué. Il ajoute que chaque ministre, chaque secrétaire d’Etat, chaque membre du gouvernement est un pilier déterminant de l’action gouvernementale, un socle indispensable de «l’excellence» du travail gouvernemental. Et le président de la République a aussi soutenu que «le gouvernement est une institution collégiale et solidaire». Il a déclaré également que le gouvernement, qui bénéficie de la confiance du président de la République, est un collectif au service des populations.
Par ailleurs, le Président Macky Sall a donné des instructions aux ministres sectoriels concernés de tout mettre en œuvre pour assurer une exploitation et une rentabilisation optimale des ouvrages et infrastructures déjà réalisés et réceptionnés tels que le marché d’intérêt national, l’Arène nationale, le Dakar Aréna, le port de Foundiougne Dakhonga, etc.
Relativement à la rentrée scolaire 2020-2021, il a demandé aux ministres en charge de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer une bonne rentrée scolaire et universitaire en veillant particulièrement à une orientation harmonieuse des nouveaux bacheliers. Même instruction donnée au ministre en charge de l’Agriculture, pour un bon déroulement de la prochaine campagne de commercialisation agricole. Le chef de l’Etat a en outre insisté sur la sécurité, la souveraineté alimentaire, la santé, l’éducation et la formation professionnelle, la jeunesse, l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes et des femmes. Il s’est aussi appesanti sur la relance économique, l’industrialisation en mettant en exergue le produire et le consommer local, l’intensification des réformes de l’Administration, l’amélioration de l’environnement des affaires et le développement du secteur privé. Sans oublier l’artisanat et la transformation du secteur informel (érigé en ministère) pour intensifier les processus de valorisation du potentiel économique et du savoir-faire séculaire local entre autres.
Dans un autre chapitre, Macky Sall s’est incliné devant la mémoire du Professeur Iba Der Thiam, Coordonnateur du projet de l’Histoire générale du Sénégal en rappelant sa décision de donner le nom du Professeur Iba Der Thiam, à l’université de Thiès.

Thérèse Faye Diouf, nouvelle Administratrice générale du Fongip
A propos des mesures individuelles, le président de la République a nommé Doudou Ka, qui était le patron du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), une entité stratégique dans le dispositif des structures de financement de l’Etat, Directeur général de la société «Aéroport international Blaise Diagne» (Aibd Sa). M. Ka laisse son fauteuil à Thérèse Faye Diouf, désormais Administratrice générale du Fongip. Titulaire d’un Master II en sociologie, l’on se demande si l’ancienne Directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits sera en mesure de gérer ce poste. Et l’avocat Me Moussa Bocar Thiam, lui, a été nommé agent judicaire de l’Etat, un poste pour lequel il sera appelé à avoir sous sa direction des magistrats. D’ailleurs, cette fonction a été dévolue la plupart du temps aux magistrats.
Maguette Sène, président de l’Amicale des administrateurs civils du Sénégal et jusqu’ici Directeur du matériel et du transit administratif (Dmta), devient le Directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). Il remplace à ce poste, Abdoulaye Saydou Sow, devenu ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here