PARTAGER

Après deux reports, le président de la République sera finalement à Saint-Louis demain. Macky Sall va lancer dans la vieille ville les travaux d’urgence de protection de la langue de barbarie à Goxou Mbacc et inaugurer plusieurs infrastructures, dont le château d’eau de Leybar avant de se rendre à Dagana, Podor et Matam. A Saint-Louis, il aura certainement un agenda très chargé, car de nombreux dossiers l’y attendent.

Inaugurations, lancement de travaux et pose de première pierre
Officiellement, le président de la République sera à Saint-Louis demain en fin de matinée. Au cours de cette visite qui entre dans le cadre de ses tournées économiques, il aura plusieurs activités dans son agenda. Macky Sall qui sera d’abord dans la matinée à Louga procédera dès son arrivée prévu aux environs de 14 heures à l’inauguration du château d’eau de Leybar, nouvellement construit par le ministère de l’Hydraulique et qui a soulagé des milliers de personnes qui n’avaient pas jusque-là  accès au réseau de distribution d’eau potable, ou avaient des problèmes d’approvisionnement continu.
Il procédera aussi à l’inauguration du centre de transformation des produits halieutiques pour les femmes dans le quartier de Goxou Mbacc. Ce centre doté d’infrastructures modernes permettra d’améliorer non seulement la capacité de production de ces femmes, mais leur permettra également de travailler dans de meilleures conditions. Mais l’activité qui captera le plus l’attention sera certainement le lancement des travaux d’urgence de protection de la langue de Barbarie, devant permettre de sauver cette partie de la ville de la furie des vagues. Les travaux qui vont coûter plus de 4 milliards de francs Cfa à l’Etat permettront de mettre des brise-lames sur une distance de 4  kilomètres dans l’océan, entre les quartiers de Guet-Ndar, Ndar Toute et Goxou Mbacc.
Ce projet, s’il donne les résultats escomptés sera sans doute l’une des réalisations phare et les plus utiles jamais réalisées pour les populations vivant sur cette bande de terre nichée entre le fleuve et la mer, et qui vivent dans l’inquiétude à cause des menaces que constituent les vagues de la mer. Macky Sall qui passera la nuit à Saint-Louis va aussi lancer la deuxième phase des travaux de réhabilitation de la grande mosquée de Saint-Louis. Sous le régime du Président Wade, l’un des bâtiments avait été réhabilité. Il restait le second, fermé depuis lors, faute de moyens financiers.

Des attentes multiples
Parallèlement à ce côté officiel de sa visite, un autre agenda attend le Président Macky Sall qui ne manquera certainement pas de rencontrer les acteurs de la pêche et devra leur proposer des solutions de sortie de crise et peut-être même un programme de relance de l’activité au niveau local. En effet, les récents problèmes entre les autorités mauritaniennes et les pêcheurs sénégalais qui sont en train de rentrer en masse après la décision de l’Etat mauritanien d’interdire aux étrangers de pêcher dans leurs eaux sont venus s’ajouter au récurrent problème des licences de pêche que les Guet-Ndariens ne peuvent plus obtenir depuis plusieurs mois, afin de mener librement leur activité dans les eaux mauritaniennes plus poissonneuses que celles du Sénégal.
Le président de la République sera aussi sans doute interpellé sur le problème de la brèche qui continue d’être un mouroir pour les pêcheurs à cause non seulement du manque de balisage et du défaut de dragage, mais aussi de l’absence d’une surveillance régulière de la part de l’Etat afin d’empêcher les pêcheurs de la traverser lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables. Le bilan des morts à ce niveau a été estimé à plus de 294 personnes. Il s’y ajoute que dans le Gandiol, les populations réclament l’extension du canal du Gandiolais sur 25 kilomètres, afin de leur permettre de relancer l’activité agricole, notamment le maraîchage qui connaît des réelles difficultés à cause du manque d’eau et de la salinisation qui gagne du terrain depuis l’ouverture du canal de délestage en 2003. En fin de semaine dernière, les Gandiolais ont organisé un grand rassemblement suivi d’une sortie médiatique pour attirer l’attention du chef de l’Etat sur les risques qui pèsent sur le maraîchage, principale activité génératrice de revenus dans la zone.

Volet politique et partisan
La visite du Président Macky Sall ne sera cependant pas seulement économique, car beaucoup y perçoivent aussi une volonté de remobiliser les membres de son camp qu’il ne manquera pas de rencontrer, à quelques mois de Législatives, en marge de l’agenda officiel. Ces derniers ont d’ailleurs multiplié les réunions ces derniers jours pour lui réserver un accueil populaire.
Après Saint-Louis où il passera la nuit pour assister le lendemain à la cérémonie officielle de levée des couleurs, organisée le premier lundi de chaque mois, et poser la première pierre des travaux de réhabilitation de la grande mosquée de Saint-Louis, le chef de l’Etat poursuivra sa tournée à Dagana, où il doit en principe rencontrer les éleveurs à Mbane avant de se rendre à Podor où les responsables apéristes du département ont programmé un grand meeting.
Dans ce département, le chef de l’Etat sera mardi à Démette où il procédera au lancement des travaux de désenclavement de l’Île à Morphil pour ensuite se rendre à Matam, dernière étape de sa tournée.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here