PARTAGER

Venu présider la cérémonie d’ouverture de la 16ème édition du Festival image et vie, le directeur de Cabinet du ministre de la Culture et de la communication, Rémy Sagna a annoncé les actions et les perspectives de la tutelle, pour le développement du secteur cinématographique dans les années à venir. Il informe que 200 millions de francs Cfa du Fopica  vont permettre la réouverture de salles de cinéma. Ce sont en tout 3 projets  de rénovation et de numérisation de salles de cinéma à Dakar et à Ziguinchor. A cela s’ajoutera la construction, pour bientôt de nouveaux complexes cinématographiques par des investisseurs privés étrangers.
Dans le domaine de la formation et du renforcement de capacités des cinéastes, M. Sagna soutient que le ministère accompagne 8 projets portés par des professionnels (à hauteur de 94 920 000 francs Cfa) et supporte les frais de scolarité de 5 jeunes Sénégalais admis à l’Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech (frais qui s’élèvent à 16 136 580 francs Cfa). Pour ce qui est de la distribution audiovisuelle, le directeur de Cabinet du ministre de la Culture et de la communication indique que cette filière va également connaitre une évolution significative avec l’appui d’une plateforme numérique de diffusion et de vente de contenus audiovisuels nationaux par le Fopica. Tou­jours pour la bonne marche du cinéma sénégalais, le ministère de la Culture projette l’organisation des Recidak en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here