PARTAGER

A quelques jours de l’inauguration de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, le Directeur général du Cosec et par ailleurs responsable Apr de Diass, M. Mamadou Ndione, a battu le rappel des troupes dans sa commune avant-hier, afin d’assurer un accueil chaleureux au Président Macky Sall. C’est ainsi qu’il a visité avant-hier, l’Aibd en compagnie des militants de l’Apr de ladite commune avant de tenir un vaste rassemblement à la permanence de son parti à Diass.
Mamadou Ndione a affirmé que cette visite visait à  montrer aux populations l’aéroport à la fin des travaux pour qu’elles puissent en comprendre l’intérêt. «Les populations doivent se l’approprier. Il est aussi important que les Sénégalais sachent qu’en 2012, le Président Macky Sall avait trouvé cet aéroport avec un taux de réalisation de 20%. Les 80% autres, c’est lui qui l’a fait. Donc, nous nous préparons à accueillir le président de la République le 7 décembre pour le lancement des activités de l’Aibd qui est un aéroport international qui répond aux normes standards du monde. Nous avons la chance, nous habitants de Diass, d’accueillir cet aéroport de dimension mondiale. Il était  normal que les populations viennent découvrir ce joyau et que le 7 décembre, à l’unisson, elles puissent fêter cet aéroport qui sera inauguré par le chef de l’Etat.»
Poursuivant son propos, le responsable Apr de Diass a indiqué que cette infrastructure va donner de la visibilité à Diass : «Certes c’est une fierté, mais également une lourde responsabilité, car cet aéroport va permettre à Diass de rayonner à travers le monde, il est normal que tous les fils de Diass fassent bloc pour pouvoir participer massivement à l’œuvre de construction nationale, conformément au Pse que le Président Macky Sall a mis en place», a assuré M. Ndione.
Vantant la vision de Macky Sall et son mérite à vouloir impulser un nouveau souffle au développement du Sénégal, il a soutenu que le Président Macky Sall est en train de corriger la trajectoire du Sénégal vers l’émergence : «Il est en train de construire une toute nouvelle ville. C‘est la première ville neuve construite par un Président sénégalais depuis les indépendances, il  a terminé cet aéroport à hauteur de 80% ,il est en train, dans le cadre du Pudc, de révolutionner de l’intérieur, le Sénégal, il a lancé le Ter qui est une première en Afrique de l’Ouest, il a également, dans le cadre de la révolution agricole, atteint des taux records dans tous les segments de l’agriculture, 102% d’augmentation de la production rizicole en 5 ans, 333% d’augmentation de la production de la pomme de terre en 5 ans, entre autres. Le Sénégal est en révolution avec cet homme ; il faut que les populations le sachent. Maintenant, nous autres habitants de Diass, nous devons tout faire pour accompagner cette action du Président Macky Sall qu’est le Pse mais également pour réfléchir à aider l’Etat à mieux cerner les priorités de notre localité et je suis sûr que cet aéroport va être l’élément déclencheur pour hisser notre localité de la ruralité vers l’urbanisation».
Interpellé sur la lancinante question de l’emploi des jeunes que certains jeunes craignent de ne pas trouver dans cet aéroport, Dione rassurera : «Il faut comprendre une chose que c’est un aéroport international. Je sais qu’à compétence égale, les gens prendront les jeunes de cette localité. Maintenant, il s’est trouvé que c’est un transfert de Dakar vers l’Aibd. Il était normal que dans le cadre de la reprise, que ces employés puissent être positionnés en priorité. Mais aujourd’hui, au niveau de la localité, nous avions entamé des séances de formation en relation avec l’Onfp, le 3 Fpt, l’Anpej, entre autres. C‘est en cours, mais la relation la plus importante c’est de s’approprier l’Aibd. Nous allons tout faire pour encadrer les jeunes et qu’ils s’insèrent dans toutes les niches d’emplois possibles. Mais n’oublions pas que c’est un aéroport international  et qu’il y a l’égalité des citoyens devant l’emploi. Mais nous avons des avantages comparatifs étant de la localité. On va essayer d’organiser le jeu pour tirer le maximum de potentiel en direction des populations.»
Il faut noter que quelle que soit la volonté de certaines autorités de la commune à s’impliquer pour l’emploi des jeunes, la constance est que la municipalité a accusé beaucoup de retard en termes d’anticipation s’agissant des formations que les jeunes auraient dû faire depuis plusieurs années, ayant un lien avec les métiers aéroportuaires.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here