PARTAGER
Birame Faye, directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp)

Le directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), Birame Faye, se dit optimiste quant à de meilleures perspectives professionnelles des assistants à la sécurité de proximité, promotion 2014-2018, dont l’engagement civique, prorogé de deux ans en 2018, arrive à terme en décembre 2020, dans quatre mois. «C’est le président de la République (Macky Sall) qui a décidé de proroger, à titre exceptionnel, et pour une durée de deux ans, à compter du 31 mars 2018, l’engagement civi­que des assistants à la sécurité de proximité (Asp) de la promotion 2014-2018», a-t-il rappelé.
M. Faye s’entretenait avec des journalistes samedi, au terme d’une caravane de sensibilisation sur le respect des gestes barrières dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, une initiative du Comité régional de gestion des épidémies (Crge) de Fatick, à l’intention des personnes âgées. «Les Assistants à la sécurité de proximité (Asp) sont des engagés volontaires civiques. Ils ont un engagement de quatre ans avec deux ans renouvelables une fois après évaluation du service rendu», a ajouté Birame Faye en présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye.
Après 4 ans de service, ils devraient en principe être libérés. «Mais comme ces jeunes ont tout donné pour la Nation sans contrepartie financière, le président de la République veut une réflexion sur leur avenir», a indiqué M. Faye à l’Aps. «Pour anticiper sur les perspectives professionnelles de ces 10 mille jeunes mobilisés dans cette institution, nous avons déjà mis en place deux comités de réflexion au niveau de l’Agence et de la tutelle technique (ministère de l’Intérieur», a-t-il signalé. «En rapport avec ces deux comités, deux ateliers ont été organisés auxquels tous les experts en emploi et en sécurité ont été conviés pour réfléchir sur les perspectives professionnelles de ces jeune», a-t-il ajouté.  Selon Birame Faye, les travaux de toutes ces réflexions ont été remis aux autorités compétentes, mais M. Faye se dit optimiste concernant la pérennisation de son institution et de meilleures perspectives professionnelles pour les jeunes Asp. «Nous avons bon espoir et je demande aux Asp de se rassurer quant aux perspectives professionnelles», a-t-il dé­claré.
L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) a été créée en août 2013. Elle compte 10 mille agents et 45 unités départementales dans lesquelles ces éléments sont affectés pour appuyer la police et la gendarmerie, mais également l’Adminis­tration territoriale et les collectivités territoriales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here