PARTAGER

Aux lycée et collège de Dondou (localité située dans la commune de Bokidiawé, région de Matam), les élèves sont restés plus d’une semaine sans rentrer dans les salles. En grève illimitée, les potaches réclament de meil­leures conditions d’études. A cause d’un mouvement d’humeur déclenché depuis le 11 décembre dernier, les apprentissages sont perturbés dans cette localité du Dande mayo. Même les élèves des écoles primaires de Dondou et des villages environnants ont eu à subir les conséquences de cette grève, car ils ont été empêchés de faire cours.
Les élèves du lycée de Dondou invitent ainsi l’Inspection d’académie de Matam à être sensible à leur situation. Ils exigent l’ouverture sans délai de leurs nouvelles salles de classe construites depuis 2016 non encore réceptionnées, une dotation en tables-bancs et l’affectation de professeurs. Par exemple, ils ne disposent que d‘un professeur d’espagnol pour les cycles moyen et secondaire.
S’agissant du problème des salles de classe, l’on nous renseigne que pour les 23 cours, il n’y a que 13 salles physiques disponibles. Pendant ce temps, des salles construites restent fermées provoquant ainsi l’ire des élèves, qui demandent leur ouverture sans délai. Aux dernières nouvelles, l’on nous renseigne qu’une délégation de l’Inspection d’académie de Matam s’est rendue à Dondou hier pour évaluer la situation. Selon notre interlocuteur, le gouvernement scolaire du lycée devrait se réunir pour surseoir ou poursuivre sa grève.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here