PARTAGER

Yahya Jammeh était déjà dans son nid depuis 1994. Un 1er décembre 2016, un certain Barrow, par la grâce du Peuple gambien, l’a déplumé. Mais l’oiseau qui veut voler l’élection cherche des ailes chez les chefs religieux chrétiens et musulmans. Alors que la Cedeao et la communauté internationale tentent de l’empêcher de s’envoler. Hier, il a demandé à ses compatriotes de rester soudés, main dans la main. L’autre façon de dire : «J’y suis, j’y reste.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here