PARTAGER

Vous continuez à vous lamenter sur votre sort et vous dormez quand le reste du monde est déjà debout et travaille à améliorer son quotidien. Déjà que vous avez trop de fêtes dans votre pays, vous vous décidez en plus de systématiquement de les prolonger en ne jamais travailler les lendemains de fête. Vous vous éternisez davantage dans votre lit quand il pleut à peine ou même quand le ciel menace.
Sénégalaises et Sénégalais, vous avez érigé l’absentéisme en mode de vie et le mensonge est votre seul vérité. Je dis bien mensonge, car la plupart d’entre nous se disent bons musulmans et viennent d’observer un mois de pénitence pour, dès le lendemain, renouer avec leurs travers. Ce mois de ramadan ne vous a-t-il pas rapproché de votre seigneur à travers ses enseignements qui exaltent entre autres le culte du travail ?
La réalité est que votre cupidité n’a d’égal que votre culte de l’argent roi et votre quête effrénée du bien facile vous conduisent aujourd’hui vers de sinueux et sinistres raccourcis.
Proprement, tout laisse croire que nous constituons aujourd’hui un Peuple de malades embarqués dans un bateau ivre qui vogue dans des conditions telles qu’aucun vent ne peut lui être favorable.
En ce moment précis de lendemain de Korité, nous appelons à une introspection collective pour que chacun, dans le tribunal de sa conscience, puisse objectivement apprécier sa part de responsabilité dans ce Sénégal où la montée des contre-valeurs et le nivellement par le bas ne cessent d’inquiéter.
Déwénati !

Mamadou Badara SECK
mamadoubadara@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here