PARTAGER

On a atteint hier le pic de morts qui rappelle la gravité de l’instant. Pourtant, le relâchement dans l’observation des gestes barrières est visible partout. Allez à la plage, dans les marchés, dans le transport, les bonnes vieilles habitudes sénégalaises sont de retour ! Les gens ont décidé de vivre avec le virus avec une dose d’inconscience qui étonne. Il ne reste que les «délibérations» matinales du Msas sur l’état de la maladie pour rappeler aux Sénégalais que le virus circule et tue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here