PARTAGER

L’adjointe au questeur de l’Assemblée a voulu faire taire les rumeurs l’accusant de détournement. Profitant d’une mobilisation de ses partisanes à Pikine, Mme Awa Niang en a profité pour prouver qu’elle ne gérait pas l’argent des femmes et inciter ses partisanes à ne pas se laisser distraire de leur objectif.

Les femmes de Abdou Karim Sall ont fait une sortie pour accuser Mme Awa Niang, députée à l’Assemblée nationale, où elle est par ailleurs deuxième questeur, d’avoir détourné 10 millions de francs destinés aux femmes de la coalition Bby du département de Pikine. Interpellée sur les faits au cours d’une grande mobilisation des femmes du département, qui se tenait aux abords de la mairie de Pikine, la mise en cause a déclaré : «Elles m’accusent d’avoir détourné de l’argent ! Dieu fait bien les choses. Je ne suis pas trésorière. Heureusement, les femmes qui gèrent cet argent sont là et vous pouvez les approcher pour vérifier la véracité de ces dires.»
Elle a par ailleurs, lancé un appel à ses sœurs de parti, d’arrêter de se faire manipuler. «Le chef de l’Etat attend de nous ce que j’ai fait aujourd’hui, à savoir organiser ou mobiliser les militants, discuter avec eux. Ceux qu’ils ou elles doivent attaquer, ce sont les gens de l’opposition, qui sont là, en train de récupérer nos militants frustrés. C‘est mieux que de passer le temps à des bavardages inutiles», a assuré l’élue de l’Apr.
Au cours de ce meeting, la trésorière des femmes, interrogée sur les 10 millions du litige, a face à la presse, soutenu que l’argent avait été bien reçu et conservé comme il convient. Elle a ajouté que, par ailleurs, une réunion devrait être organisée avec les femmes pour voir comment faire la répartition de ce montant. Ainsi elles ont rassuré les femmes de Mbao, particulièrement «celles» de Abdou Karim Sall, avant de leur demander de se rapprocher d’elles pour avoir les informations et bénéficier desdits fonds.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here