PARTAGER

Le maire de Pikine-Nord n’avait pas jugé utile de répondre aux accusations de mauvaise gestion de l’achat des denrées alimentaires par Lamine Guèye, responsable du parti La Répu­blique des valeurs. Finalement, c’est son chef de Cabinet qui porte la réplique par un «cours de gestion des collectivités territoriales à un nain politique». Ibrahima Khalil Mandiang parle d’accusations «légères et mensongères» et souligne que M. Guèye a «confondu» Crédit budgétaire voté et argent disponible. Or, fait-il savoir au camarade de Thierno Alassane Sall, «pour prétendre à être un maire, il faut un minimum des compétences et une connaissance en décentralisation». Le collaborateur de Amadou Diarra indique que le 20 avril dernier, le Conseil municipal de la commune de Pikine-Nord a procédé à un virement de crédits dans le budget au titre de la gestion 2020. «Ce virement de crédit, d’un montant de 30 millions F Cfa, a été l’occasion d’un réajustement des crédits budgétaires afin de prendre en compte des données qui n’auraient pas pu être intégrées dans le budget initial. Il s’est agi d’une part de renforcer les crédits initiaux destinés à l’indemnité des délégués de quartier (1 million 540 mille F Cfa), à l’acquisition de produits d’entretien (3 millions 460 mille F Cfa, le contexte oblige !) et, enfin, pour l’acquisition de denrées alimentaires afin d’accompagner les impactés du Covid-19 (25 millions F Cfa). Ladite délibération a été approuvée par arrêté du sous-préfet n°013/Ad/Sp/Spa et datée du 30 avril 2020», précise M. Mandiang.
C’est ainsi que, souligne-t-il, sur la base des dispositions du décret 2020-781 portant dérogation au Code des marchés publics, la mairie a passé des commandes directes à des fournisseurs dans le cadre de l’acquisition de denrées alimentaires pour accompagner les impactés du Covid-19. «C’est ainsi qu’un fournisseur s’est présenté au maire à l’effet de livrer à la commune lesdites denrées. Un accord trouvé sur les prix, les produits ont été effectivement livrés. Le fournisseur s’est présenté pour obtenir le paiement effectif de la marchandise livrée, quand bien même le dossier complet a été fait et déposé auprès du comptable publique pour paiement. Il est ressorti des discussions que le fournisseur s’est mépris en croyant devoir être payé sur Fonds de dotation de la décentralisation (Fdd) disponible», rappelle le chef de Cabinet. Qui insiste que «la commune n’a jamais pris l’engagement de payer l’acquisition de denrées à travers le Fdd».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here