PARTAGER

Tout ne se serait pas bien passé dans l’achat du riz par le Conseil municipal de Pikine-Nord. Le maire Amadou Diarra est accusé de mauvaise gestion sur ce marché.

Le coordonnateur départemental de la République des valeurs accuse le maire de Pikine-Nord de mauvaise gestion du riz destiné aux populations. En conférence de presse hier, Lamine Guèye a déclaré : «Dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19 qui affecte la plupart des ménages, Amadou Diarra avait demandé au Conseil municipal de Pikine-Nord de lui accorder un virement de crédit de 31 millions de francs Cfa dont les 25 étaient destinés à l’achat du riz. Et selon le maire, le riz était destiné aux ménages qui n’ont pas pu bénéficier de l’aide alimentaire accordée à la commune par l’Etat du Sénégal.» Le responsable départemental du parti de Thierno Alassane Sall de poursuivre : «Deux mois après la livraison et au moment où les populations qui n’ont pas bénéficié du quota distribué au nom de l’Etat du Sénégal s’attendaient à recevoir le riz acheté, livré et stocké à la mairie de Pikine-Nord, nous avons assisté à une scène qui a suscité notre indignation et déception, à savoir le retrait par le fournisseur de la marchandise (riz) qui a déjà été livrée et stockée.» M. Guèye souligne avoir interpellé le maire qui a lui dit que le fournisseur est un «profane de la procédure de paiement parce que voulant être payé juste après livraison». Mais en réalité, soutient-il, après vérification, ils se sont rendu compte que la mairie de Pikine-Nord est dans «l’incapacité totale» de payer le fournisseur. Ce que l’accusateur trouve «inacceptable» puisque la mairie a son fonds de dotation de 49 millions de francs Cfa.
Par ailleurs, Lamine Guèye affirme que Amadou Diarra a voulu «dilapider» le Théâtre de verdure, le seul espace qui reste à la commune. «N’eut été la décision du préfet, cet espace serait entre les mains du promoteur et pour 30 ans», souligne-t-il.
Au banc des accusés, le maire de Pikine-Nord, joint par Le Quotidien, n’a pas voulu se prononcer sur les accusations de Lamine Guèye et Cie. Amadou Diarra préfère ne donner aucun crédit à toutes ces déclarations.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here