PARTAGER

Ce 17ème jour de campagne est marqué par les piques que le Président sortant a lancées à ses adversaires. A Rufisque, Macky Sall, vêtu d’un boubou blanc assorti d’un pantalon marron et une casquette à son effigie, dans un style très défensif, réplique à ses adversaires qui, selon lui, pensent que sa vision ne se limite qu’à Diamniadio. A Kayar, il demande en wolof à ses partisans de ne rien concéder à l’opposition. «Bou len may dara.» Issa Sall, tout de blanc vêtu, n’entend s’arrêter à Tivaouane. Le disciple de Serigne Moustapha Sy a rendu visite à Serigne Mountakha Mbacké, en compagnie de Serigne Mansour Sy Djamil, pour solliciter des prières et l’électorat mouride. Un autre mouride, Idrissa Seck, a été impressionné par l’accueil que lui ont réservé ses militants à Touba. Il affiche un sourire presque éternel, devant une marée orange qui scandait «Touba, nioko mom !». Le candidat de la Coalition Idy2019, tout de blanc vêtu comme à son habitude, a aussi défié, sans le dire, Modou Diagne Fada dans son fief, Darou Mousty.
Sonko, lui, rattrape son passage à Bignona. Il a livré un message d’ouverture, de tolérance, de cohabitation pacifique et donné «sa» Casamance en exemple de melting-pot. Alors que le doomou Ndar n’a pu cacher son émotion avec l’accueil que les Saint-Louisiens lui ont réservé. Dans sa ville natale, Madické, costume sombre, cravate bleue, déclare : «Saint Louis est la seule région de mon combat.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here